Gros dégâts à Malines après le passage d'une ligne orageuse en Belgique

Les dégâts provoqués par la tempête au club de football KV Malines
4 images
Les dégâts provoqués par la tempête au club de football KV Malines - © JONAS ROOSENS

Le président du club KV Mechelen n'a pas hésité à parler de "ravages" pour qualifier les dégâts provoqués par les intempéries qui ont frappé Malines ce vendredi soir, ainsi que plusieurs endroits en Flandre. Dans cette seule ville, les services de secours ont reçu près de 200 appels.

Une ligne d'averses orageuses très active a balayé la Belgique d'ouest en est ce vendredi soir, avec d'importants cumuls en peu de temps, accompagnés de fortes bourrasques.

Malines particulièrement touchée

L'orage a touché Malines et ses alentours en provoquant de nombreux dégâts d'ordre matériel en un court laps de temps.

Un morceau de la tribune du stade de football a été endommagé, a expliqué le bourgmestre de la ville Bart Somers sur Twitter.

Le président du club, Johan Timmermans, a déclaré que "le toit de la tribune business et celui des gradins sont touchés. Les pompiers attendent pour déblayer car il y a encore trop de débris", a-t-il ajouté.

Bart Somers évoque également un "grand trou dans le toit du Delhaize", ainsi que "quatre toits de maison envolés" et des "arbres déracinés".

Il ajoute, toujours sur Twitter, qu'un arbre est tombé sur une crèche, sans faire de blessés. "La tempête a causé beaucoup de dégâts à Malines", dit-il, en précisant que "la phase 1 du plan d'urgence doit être annoncée pour mieux coordonner les services d'aide".

Le bourgmestre a appellé les habitants à ne pas grimper eux-mêmes sur leur toit pour tenter de réparer les dommages. "Il ne pleuvra plus ce soir et nous passerons chez chacun, même si cela doit prendre du temps. Nous recevons pour cela l'aide de la Protection civile", a-t-il dit, en invitant les personnes touchées à "prendre des photos".

Les toitures d'un Bio-Planet et d'un magasin Tom&Co ont aussi été touchées. Au cimetière, plusieurs pierres tombales ont été détruites et de nombreuses voitures ont été endommagées.

"Les habitants des maisons dont les toitures se sont envolées ont été hébergés pour la nuit", a poursuivi le bourgmestre.

L'orage a touché le reste de la province d'Anvers moins brutalement. Un toit a toutefois subi des dégâts et un navire était à la dérive dans le port d'Anvers. Les pompiers d'Anvers ont reçu des dizaines d'appels, mais aucun incident grave n'a été enregistré. Un arbre a par ailleurs dû être retiré de la E19 car il était partiellement tombé sur la route.

Circulation ferroviaire perturbée

La circulation ferroviaire, fortement perturbée, se rétablit progressivement, bien que le trafic soit encore interrompu à quelques endroits. Des bus-navettes ont été mis en place, a indiqué le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel.

"Aucun train ne roulera ce soir entre Aarschot et Diest, Malines et Louvain et Malines et Termonde. Des bus-navettes assureront les trajets", a précisé un porte-parole d'Infrabel.

La réparation des dégâts engendrés par les intempéries prendra plusieurs heures sur ces lignes. "Mais samedi matin, les trains circuleront à nouveau normalement", a-t-il conclu.

La circulation des trains est particulièrement perturbée à Leuven, alors que le système de signalisation électrique de la gare a été touché par la foudre.

Infrabel précise qu'il n'y a pas de victimes et qu'il s'agit uniquement de dégâts aux infrastructures.

500 passagers bloqués à Aarschot

Trois trains sont immobilisés sur la ligne reliant Bruxelles et Hasselt, à hauteur d'Aerschot, après qu'un arbre s'est effondré sur une caténaire de la ligne. Quelque 500 passagers y sont coincés depuis trois heures, a précisé Infrabel vendredi soir.

Il n'y a pas de blessé, mais le bourgmestre d'Aarschot a déclenché le plan communal d'urgence afin de faciliter l'évacuation des passagers, coincés depuis deux heures. Selon Infrabel, leur évacuation n'est pas simple dans la mesure où la caténaire est tombée.

Pour l'heure, on ignore le nombre exact de passagers qui se trouvent dans les deux trains immobilisés. "L'évacuation se fera le plus rapidement possible", a précisé Infrabel.

L'aéroport de Bruxelles Zaventem bloqué 20 minutes

L'aéroport de Bruxelles Zaventem a été bloqué pendant vingt minutes, à partir de 17 heures.

"C'est une précaution normale lorsque la foudre se situe au dessus de l'aéroport, car c'est une vaste surface et cela comporte des risques pour les personnes qui se trouvent sur le tarmac", comme les travailleurs responsables de charger et décharger les appareils, a expliqué Jan Van der Cruysse, porte-parole de Brussels Airport.

En revanche, "les personnes se trouvant à bord d'un avion ne sont exposées à aucun risque".

Comme on peut le voir sur cette carte de blitzortung.org, qui permet de suivre l'évolution des intempéries en direct et de visualiser les zones d'impact de la foudre, la Belgique n'a pas été épargnée.

Des rafales de vent jusqu'à 90 km/h

Des rafales de vent soufflant jusqu'à 90 km/h étaient annoncées pour vendredi, mais pas combinées à des orages, rapporte le météorologue David Dehenauw. A Florennes (Namur) et à Melle (Flandre-Orientale) des rafales ont atteint 97 km/h voire une vitesse plus élevée, ajoute-t-il.

"Les vents, qui se sont manifestés sous la forme de vent descendant ou de tornades, étaient favorisés par la partie la plus active du courant-jet surplombant notre pays et par l'important cisaillement du vent (l'augmentation rapide de la vitesse du vent dans les couches inférieures de l'atmosphère)."

Les importantes "différences de températures entre les couches inférieures et supérieures de l'atmosphère ont provoqué d'importantes averses et des orages".

Le courant-jet et le cisaillement du vent agissent comme une sorte d'aspirateur et peuvent engendrer la formation de grêle, précise le météorologue.

Jusqu'à 18h00, des vents soufflant à 97 km/h ont été enregistrés à Melle et Florennes. "La vitesse était même probablement plus importante à d'autres endroits, mais elle n'a pas été mesurée dans chaque commune", conclut-il.

RTBF avec agences

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK