Tempête de grêle: que couvre votre assurance?

Tempête de grêle: que couvre votre assurance?
Tempête de grêle: que couvre votre assurance? - © Tous droits réservés

Le phénomène très localisé qu'a connu la région de Wingene samedi soir n'est pas exceptionnel. Mais les dégâts, comme en témoignent les images, peuvent être très importants. Les assurances classiques couvrent-elles ces dommages?

Toits abîmés, fenêtres brisées, serres démolies: la violence des averses de grêlons a occasionné de multiples dégâts chez les habitants de la région de Wingene, et chez certains Bruxellois.

Heureusement, la plupart de ces dommages sont bien pris en charge par une assurance incendie classique. "L'assurance incendie couvre les dégâts causés par les intempéries, comme celles qu'on a vécu ces dernières heures", explique Wauthier Robbijns, porte-parole d'Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances. "Que ce soit des dégâts de tempête, que ce soit des infiltrations d'eau, des bris de vitrages, tout cela est compris de façon standard dans une assurance incendie".

Certains seront donc rassurés de le savoir, mais d'autres, pour lesquels les dégâts ne se situent pas directement dans l'habitation principale, devront peut-être trouver des solutions: "D'une assurance à l'autre, il peut y avoir des différences, pour des choses qui se situent en dehors des bâtiments, comme l'immobilier de jardin, à une serre qui est séparées de l'habitation", ajoute Wauthier Robbijns.

Pour ce qui concerne les véhicules, c'est l'assurance omnium qui interviendra. "Même ceux qu ont une petite omnium de laquelle on a écarté les dommages collisions, car les forces de la nature font partie de façon standardisée même des petites assurances omnium".

Attention cependant: ceux qui ne disposent pas d'une assurance omnium, mais d'une assurance classique légalement obligatoire pour leur véhicule, risquent de ne pas être couverts. Cette dernière en effet protège des dommages que le propriétaire de la voiture causerait à autrui, mais pas de ceux subis à la suite d'intempéries.

W. F., avec X. Mouligneau

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK