Téhéran déclare la guerre aux rats

RTBF
RTBF - © RTBF

La ville de Téhéran a lancé une grande opération pour tenter de contrôler la population des rats qui n'a cessé de croître au cours de dernières années dans la capitale iranienne, a indiqué lundi le quotidien gouvernemental Iran Daily.

Malgré les efforts de la municipalité, qui dépense annuellement quelque 10 millions de dollars pour parvenir à exterminer un million de rats, les rongeurs prospèrent à Téhéran, constate le journal.

Appartenant à l'espèce "rat norvégien", plus gros de 25% en moyenne que leurs congénères de la plupart des grandes métropoles et "atteignant parfois la taille d'un chat" selon Iran Daily, ils seraient jusqu'à six fois plus nombreux que les humains dans les quartiers populaires de la capitale.

Téhéran compte plus de 8 millions d'habitants (14 millions en incluant les villes satellites du grand Téhéran).

Illustrant le problème, une récente caricature publiée par un quotidien montrait un rat expliquant à un Téhéranais: "c'est vous qui devez partir, nous sommes les plus nombreux".

La ville a donc lancé en avril une nouvelle campagne de plus grande ampleur, appuyée sur des études scientifiques qui ont duré trois ans, pour tenter de "contrôler la population des rats de Téhéran d'ici la fin de la prochaine année" iranienne, en mars 2012, a indiqué Iran Daily.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK