Tariq Ramadan a acheté le silence d'une victime belge

Tariq Ramadan a acheté le silence d'une victime belge
Tariq Ramadan a acheté le silence d'une victime belge - © MEHDI FEDOUACH - AFP

Tariq Ramadan a passé un accord avec une femme belge qui avait fait état sur les réseaux sociaux de "l'emprise psychologique" que l'islamologue avait sur elle pendant leur "relation", révèlent Médiapart et Le Vif. En échange de 27.000 euros, elle a accepté de se taire et de supprimer ses publications. Toute violation de l'accord entraînerait la paiement de 100.000 euros de dommages et intérêts.

C'est un document qui a révélé le pot-au-roses: un accord confidentiel entre Tariq Ramadan et Majda Bernoussi signé en 2015 à Bruxelles prévoyant la disparition des révélations sur le comportement de l'islamologue avec les femmes en échange d'un versement de 27.000 euros.

Au terme de sa relation avec Tariq Ramadan, Majda Bernoussi avait, via Facebook et Youtube, expliqué les comportements déplacés de ce dernier avec les femmes. Elle a notamment publié une photo de lui en caleçon dans une chambre d'hôtel. Tariq Ramadan lui aurait alors proposé 27.000 euros en échange de son silence et de la suppression de ces publications.

Inès Wouters, l'avocate de Tariq Ramadan, a confirmé cet accord. "Il ne m’appartient pas de parler du fond de l’affaire, étant tenue par le secret professionnel.  De façon générale, je confirme qu’en droit civil belge, un accord négocié et conclu entre les parties et qui est acté par un juge, a la même valeur qu’une décision de justice."

"Un accord transactionnel peut avoir beaucoup de raisons et notamment d'éviter un litige qui est très coûteux, a réagi l'avocate. Il n'est pas nécessairement une reconnaissance de quoi que ce soit".

Il y a plusieurs semaines, Tariq Ramadan a été mis en examen en France pour viols. Il est toujours enfermé dans la prison de Fleury-Mérogis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK