Tadjikistan: les autorités religieuses veulent interdir le divorce par SMS

Une mosquée à Douchanbe au Tadjikistan
Une mosquée à Douchanbe au Tadjikistan - © AFP / VYACHESLAV OSELEDKO

Dans ce pays musulmans d'Asie centrale, de nombreux mariages ne sont pas enregistrés officiellement. Le mari peut divorcer en envoyant un simple SMS contenant trois fois le terme "talâq" (divorce)... Les autorités religieuses tadjikes veulent mettre fin à cette pratique.

La sourate at-Talâq contient les règles du divorce dans le Coran. Traduit par répudiation, il énonce les formes de rupture du mariage. C'est le mari qui prononce la formule mettant fin au mariage. Parmi les conditions imposées, il y a la nécessité de répéter trois fois la formule de répudiation. 

Le divorce par SMS est souvent le fait de Tadjiks ayant quitté ce pays pauvre pour travailler à l'étranger. Pour l'épouse restée au pays, c'est alors la fin des envois d'argent et la misère. Les autorités islamiques du Tadjikistan veulent donc interdire cette pratique.

JFH avec Cyberpresse
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK