Tabacstop prodigue de plus en plus de conseils sur Facebook et via son application

Tabacstop aide gratuitement les fumeurs
Tabacstop aide gratuitement les fumeurs - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Tabacstop, le service gratuit d'aide à l'arrêt tabagique de la Fondation contre le cancer, mise de plus en plus sur les nouvelles technologies. Le nombre d'abonnés qui suivent les conseils prodigués sur ses pages Facebook a plus que doublé entre la fin 2016 et la fin 2017, ressort-il de son dernier rapport annuel publié lundi. L'application mobile connait elle aussi un succès croissant.

Entre octobre 2016, date où l'application de Tabacstop a été relancée sous le nom de Tabac-stop, et fin 2017, un peu plus de 7.000 inscriptions ont été enregistrées.

Actuellement, ce service n'est plus disponible car une nouvelle application est en phase de test "vu les nouvelles normes dans le domaine de la sécurité informatique et vu le potentiel important qu'offrent les applications dans le soutien des fumeurs vers l'arrêt tabagique". Elle sera lancée officiellement en septembre, annonce Tabacstop.

Les pages Facebook francophone et néerlandophone de Tabacstop rassemblent elles plus de 10.500 abonnés à ce jour, contre 4.631 fin 2016. "Ces pages ont pour mission de réunir une communauté de fumeurs et d'ex-fumeurs qui se soutiennent. Des tabacologues y partagent des informations scientifiquement validées et en assurent l'animation et la gestion quotidienne. Ils ont également répondu à 227 messages via la messagerie de Facebook (Messenger)", met en avant la Fondation contre le cancer.

Si les nouvelles technologies ont le vent en poupe, les aides traditionnelles de Tabacstop n'en restent pas moins appréciées. L'an dernier, Tabacstop a géré 18.303 contacts dans le cadre de ses services classiques (permanence, coaching téléphonique et questions reçues par e-mail), soit une très légère augmentation par rapport à 2016.

Des campagnes de communication sur tous les supports

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK