Coronavirus: les Belges n'auront pas tous accès à des tests sérologiques ? Faux, dit Maggie De Block

Syndicats des médecins : "Le Belge ne pourra pas savoir s’il est atteint par le coronavirus"
Syndicats des médecins : "Le Belge ne pourra pas savoir s’il est atteint par le coronavirus" - © Tous droits réservés

L'Association belge des syndicats de médecins (Absym) tire la sonnette d'alarme: selon elle, les citoyens belges ne pourront pas savoir s’ils sont atteints par le coronavirus, via des tests sérologiques. Faux, répond Maggie De Block.

L’ABSyM réagit par rapport à l’arrêté royal n°20 du 13 mai 2020 portant des mesures temporaires dans la lutte contre la pandémie COVID-19 et visant à assurer la continuité des soins en matière d’assurance obligatoire soins de santé: "Au titre 6, nous pouvons lire que seuls les patients présentant les critères de dépistage définis par Sciensano peuvent bénéficier d’un test PCR ou de sérologie d’antigènes."


►►► À lire aussi: Le Scan et le coronavirus : que valent les autotests ?


Selon l'association, un patient qui voudrait d'ordinaire connaître un statut sérologique ou biologique (par exemple une allergie à un produit) et qui serait hors critère de remboursement, peut demander de réaliser ce test qu’il devra alors payer lui-même.

"Dans cet arrêté, le gouvernement interdit la réalisation du test si le patient est hors critères. Cela signifie en clair qu’un employeur qui voudrait dépister son personnel (en l’occurrence ici la STIB) ou qu’un citoyen qui voudrait connaître son statut pour quelque raison que ce soit ne serait pas autorisé à le faire."

Les seules possibilités pour le citoyen d'effectuer ce test, sont soit de mentir à son médecin pour rentrer dans les critères

Pour l'ABSyM, cet arrêté royal peut avoir de lourdes conséquences: "Les seules possibilités pour le citoyen d'effectuer ce test, sont soit de mentir à son médecin pour rentrer dans les critères, soit de faire le dépistage dans les pays voisins comme l’Allemagne ou le Luxembourg."


►►► À lire aussi : Coronavirus : à quand les tests sérologiques ? Et pour qui ?


L’ABSyM demande finalement au gouvernement d’autoriser la mise à disposition des tests sérologiques pour l’ensemble de la population: "Soit ils sont remboursés pour les patients qui correspondent aux critères de remboursement, soit ils sont à charge du patient s’ils sont hors critères. Lorsque les stocks ne sont pas mis en danger, le Belge a le droit de savoir s’il est atteint ou non par le coronavirus."

Faux, dit Maggie De Block

Réagissant à cette communication, Maggie De Block a répondu que c'était faux.

Son cabinet précise à la RTBF qu'il est prévu de permettre la réalisation de tests pour des patients hors de ces groupes cibles, sans remboursement de la part de l'INAMI. Ce weekend, un prix plafond a d'ailleurs déjà été fixé (9,60 EUR). Mais un arrêté royal de mise en application devra encore être publié.

Interview de Leila Belkhir à propos des tests sérologiques (JT du 20/05/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK