Suspicion de coronavirus dans une maison de repos de Jette

Suspicion de Covid-19 dans une maison de repos de Jette
Suspicion de Covid-19 dans une maison de repos de Jette - © Tous droits réservés

C’est l’inquiétude dans la maison de repos et de soins le Christalain, à Jette. Une résidente de 75 ans a été hospitalisée hier au CHU Brugmann avec des symptômes de Covid-19. Elle a été testée et les résultats sont attendus pour demain matin.

Une aide-soignante de la maison, qui souhaite rester anonyme raconte : " Cette dame toussait depuis plusieurs jours. Elle était tombée, mais elle n’avait pas de fièvre. Quand elle a commencé à avoir des difficultés respiratoires, nous l’avons mise sous oxygène, mais son état s’est dégradé. Elle a été hospitalisée ".

Le fils de la patiente confirme : " Maman est entrée pour une pneumonie hier matin. Elle a eu un frottis nasal. Elle n’a pas de température, mais elle est isolée comme un patient Covid-19. Elle fait de la décompensation cardiaque et elle tousse. Il y a une très forte suspicion qu’elle soit infectée ".

Le personnel soignant ne portait pas de masques

Dans la maison de repos le Christalain, le personnel est désormais très inquiet. " Jusqu’à présent, nous ne portions pas de masque, ajoute cette aide-soignante, la direction avait estimé que cela n’était pas nécessaire, et que nous devions les économiser. Nous n’avons pas beaucoup de stock. Beaucoup de membres du personnel sont paniqués. Ils ne savent pas ce qu’ils doivent faire ".

Le directeur de l’institution, Steve Doyen s’explique : " Nous n'avions qu'une réserve de 100 masques. Nous les réservions aux personnes qui soignaient les résidents qui revenaient d'un séjour à l'hôpital. De plus, nous avions pour instruction de la part d'Iris Care d’économiser nos réserves. Les masques étaient sous clé. Mais dès hier, j’ai donné l’ordre à tout le monde de porter un masque. Nous avons également confectionné des masques en tissu, qui seront distribués ".

Le directeur mobilisé

Dans la maison de repos, c’est le branle-bas le combat. Jusqu’à présent, pour soutenir le moral des pensionnaires privés de visites, les repas étaient toujours pris en commun. C’est désormais terminé. Chacun reste confiné dans sa chambre. Steve Doyen : " Nous avons complètement revu notre organisation. Les résidents sont confinés en chambre. Il ajoute au bord des larmes : Je suis très ému, parce que j’ai reçu des mails de soutien des familles et du personnel qui continue à être présent. Je suis très touché ".

Ce n'est pas la seule maison de repos touchée par la Covid-19

On comprend son émotion. Quand le Covid-19 entre en maison de repos, c’est la panique. Cela veut dire que d’autres cas vont se déclarer sans doute au sein d’une population à risque. Notre aide-soignante partage la grande inquiétude du personnel : " Nous savions que nous pouvions être des vecteurs du Covid-19. Nous sommes les seules personnes de l’extérieur à être en contact avec les résidents. Nous avons également peur pour nos familles. Nous sommes exposées. Certaines mères sont seules avec leurs enfants. Je m’attends à ce que certains se mettent sous certificat médical ". Le Christralain est loin d'être la seule maison de repos impactée par le coronavirus. Dans la plupart des maisons, c'est la même inquiétude dès qu'il y a une suspicion de cas.

A la maison de repos le Christalain, chacun retient son souffle en attendant les résultats du test Covid-19. En attendant, les procédures de sécurité sont respectées à la lettre. Les résidents qui reviennent de l’hôpital sont mis en quarantaine. La direction fait tout ce qu'elle peut pour gérer cette situation de crise. Ce lundi, de nouveaux masques sont arrivés. La Croix-Rouge de Jette a livré 100 masques chirurgicaux.

Shirley Doyen, la responsable du nursing remercie son personnel qui reste très mobilisé : " J'encourage tous ceux qui sont en bonne santé : venez travailler. Nous avons choisi ce métier. Il faut se serrer les coudes".

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK