Sur Wikipédia, 9 articles médicaux sur 10 contiennent des erreurs

Ne pas suivre à la lettre les conseils médicaux trouvés sur internet
Ne pas suivre à la lettre les conseils médicaux trouvés sur internet - © PETER DE VOECHT - BELGA

La toile est aujourd'hui un outil que l'on utilise parfois pour se soigner. Cependant, il faut savoir que neuf articles médicaux sur dix contiennent des erreurs sur Wikipédia. Des chercheurs d'une université de Caroline du Nord ont analysé les textes sur dix pathologies. Leur conclusion: "Wikipédia", l'encyclopédie participative, n'est pas votre médecin.

Sur Wikipédia ou sur des sites généraux, la pêche aux informations ne semble pas toujours bonne. Selon Nicolas de Pape, rédacteur en chef de l’hebdomadaire "Le journal du médecin" dans certains cas les informations sont incomplètes : "Certaines sont exactes, alors c'est plutôt positif parce qu'un débat s'engage entre le médecin et le patient. Mais malheureusement, certaines informations sont tronquées et parfois porteuses d'un certain nombre d'espoirs. Et là effectivement, il faut remettre l'église au milieu du village". C’est alors que le médecin se fait diplomate en corrigeant certaines informations, surtout si elles émanent de forums entre patients. Car un cas médical n'est pas l'autre.

Un cas médical n’est pas l’autre

Marie-Hélène Lanthier-Landenne, médecin généraliste, explique : "De plus en plus de patients s'informent avant une visite ou dès que le diagnostic a été posé. Or il est nécessaire de garder un esprit critique par rapport à ce qu'on peut trouver sur internet. Il est important de pouvoir en parler au médecin pour vraiment savoir si ce qu'on a trouvé est correct ou pas".

Aujourd’hui, le discours du médecin est moins paternaliste, le dialogue est ouvert. Pour cette médecin généraliste, il y a toutefois un bon côté dans cette recherche d'informations : "Parfois les gens viennent avec des choses auxquelles on n'aurait pas pensé dans un premier temps. Cela peut alors nous faire réfléchir un petit peu plus loin et ça c’est plutôt positif".

Dominique Delhalle avec V. Saintpo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK