Sur scène à Werchter, Arno va aussi tourner un film et songe au théâtre

Cinq mois après une opération liée à un cancer du pancréas, Arno confirme son retour sur la scène.

Après ceux des 5 et 21 juillet, il a proposé ce jeudi à Werchter deux concerts d’une heure, en plein air, devant les 400 personnes autorisées, toutes assises, en respectant la distanciation physique.

"La scène, c’est une grande partie de ma vie"

Une heure ? "Une heure et quart même, parce que la scène, c’est une grande partie de ma vie. C’est mon adrénaline et elle ne m’a jamais trompé. Les concerts, ça me sauve depuis très longtemps, poursuit l’artiste dans un entretien accordé avant le premier de ses deux concerts. "Elle m’a sauvé pour plein de choses."

Y compris depuis quelques mois ?

Comme il a rendu publique sa maladie, les messages d’encouragement et d’amitiés ont afflué.

"Je ne peux pas me plaindre. J’ai de la chance. C’est bizarre que je préfère souffrir moi-même, mais pas les autres. J’ai vraiment l’impression que les gens autour de moi, ils ont plus souffert de ma situation que moi !"

Arno l’a acceptée : "hier est mort, demain n’existe pas et j’ai vécu aujourd’hui.

Je dis chaque jour : allez, dis, c’est formidable, hein."

Des examens de sagesse

Le traitement post-opératoire a coïncidé avec la période de confinement.

"J’ai écrit, j’ai rêvé au théâtre."

Le programme d’Arno est chargé, à conditions sanitaires générales et personnelles égales ou améliorées.

En septembre ? La sortie d’un disque, le tournage, en France, d’un film.

Et la commande, par une chaîne néerlandophone de télévision, d’une version de "je ne regrette rien", d’Edith Piaf.

La fin de l’entretien est empreint de la même fantaisie décontractée que le début.

Au début ? "Arno, c’est une formule de politesse, mais ici, elle a vraiment tout son sens. Comment allez-vous ?"

- "Ça va. Et vous ?"

- "Très bien, très bien."

- "Allez, je suis content pour toi. Et pour moi aussi."

En conclusion ?

- "Merci beaucoup, Arno !"

- "Et sois sage, hein !" Parce que moi, j’ai fait des études pour ça !"

- "Pour ?"

- "Pour être sage ! J’ai fait beaucoup d’examens, ouille ouille ouille, ouille, ouille."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK