Sur nos routes verglacées, le sel de déneigement sera allemand et... chilien

Avec l'hiver, les températures négatives seront bientôt de retour, comme le verglas sur nos routes. Les villes et communes ont constitué ou constituent encore leur stock de sel de déneigement. Le service public de Wallonie (SPW) dispose de 140.000 tonnes, de quoi parer à un hiver rude sur les routes régionales et autoroutes.

Le sel vient généralement d'Allemagne, mais, à cause de la sécheresse de cet été, le niveau du Rhin était trop bas pour accueillir des bateaux très chargés. Conséquence : du sel chilien a été commandé. Deux mois plus tard, il est arrivé dans le port de Rotterdam. 

Trop grand pour pouvoir accoster

Au milieu du port, ce géant des mers mesure 230 mètres de long. Dans ses calles, il compte 80.000 tonnes de sel. Imaginez, pour les transporter par la route, il faudrait 3200 semi-remorques. Celui-ci provient plus précisément d'une mine à ciel ouvert dans le Salar Grande. Il a été extrait, broyé. Une quarantaine de péniches sont désormais chargées de livrer les différents dépôts belges.

Sur cette carte, on distingue les reflets blancs de la carrière du Salar Grande. Un peu plus au nord-ouest, il est même possible d'apercevoir le port d'où partent les paquebots.

Si la solution chilienne a été trouvée, il est généralement plus économique pour Esco Benelux, le plus important fournisseur en Belgique, de se livrer dans ses mines souterraines d'Allemagne.

En Europe de l'ouest, les ressources sont importantes. L'ancienne mer du Zechstein a disparu. Le sel s'est cristallisé. Le gisement se trouve aux Pays-Bas, au Danemark, en Autriche, mais aussi en Allemagne. La mine se trouve à 700 voire 900 mètres sous nos pieds.

Lors d'offensives hivernales sur toute la Wallonie, le SPW épand jusqu'à 3000 tonnes de sel par jour. La livraison de Rotterdam pourrait permettre de tenir vingt-six jours à plein régime.

Les livraisons de sel continueront hiver comme été soit par le Rhin si les eaux remontent soit par la mer depuis les mines chiliennes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK