Suppression des vols Ryanair: Laurane, une jeune Belge, est bloquée à Berlin

La mesure peut sembler drastique: 50 à 60 avions annulés chaque jours. Tout ça parce que Ryanair connait des problèmes de ponctualité. Alors la compagnie aérienne décide de supprimer des vols: 2000 jusqu'à fin octobre.

La compagnie à bas tarif a alerté ses clients, par sms ou par mail. Mais c'est un problème aussi pour ceux qui doivent revenir au pays, comme Laurane, une jeune Belge, bloquée à Berlin: "Ils ont apparemment envoyé un mail, mais comme on était en ville pendant trois jours, on n'a pas regardé nos mails. On a reçu très peu d'explications. Il y a finalement eu un vol ce matin, mais on n'a pas pu embarquer, il était complet. On espère être dédommagés car on a perdu deux jours ici à attendre".

Un seul vol finalement est annulé  depuis l'aéroport de Charleroi: c'est celui à destination de Vilnius, en Lituanie.

"Il n'est jamais facile d'obtenir une compensation"

Ryanair le promet : les passagers concernés pourront modifier leur vol ou se faire rembourser. En cas de préjudice particulier les voyageurs pourront aussi essayer de négocier une compensation.

Mais dans la pratique, ça risque d'être un peu plus compliqué, comme l'explique Jean-Philippe Ducart, le porte-parole de l'association de consommateurs Test-achats: "Il n'est jamais très facile d'obtenir la compensation, de négocier avec la compagnie, d'autant qu'il faut parfois savoir s'exprimer dans une langue étrangère, et que la compagnie avance parfois des excuses fallacieuses".

Il faut remplir le formulaire ad hoc et éventuellement s'adresser à une organisation de protection de consommateurs.

Et dans le cadre d'annulations massives comme celles-ci, Test-achats redoute un engorgement des demandes de remboursement...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK