Succès des parcs d'attractions belges malgré la météo variable

Succès des parcs d'attractions belges malgré la météo variable
3 images
Succès des parcs d'attractions belges malgré la météo variable - © FlickR/Antoine Robiez

Les parcs d'attractions belges peuvent poser un regard plus que satisfait sur la saison estivale qui touche presque à sa fin. Tous les sites ont en effet accueilli en moyenne plus de visiteurs, même si la chaleur de juillet et la pluie du mois d'août ont exercé une influence sur leur taux de fréquentation.

Le Boudewijn Seapark a ainsi attiré pendant la période estivale qui débute à Pâques et se termine à la fin des vacances d'été, près de 350 000 visiteurs. Ce qui représente une hausse de 10 pc par rapport à 2014 à la même période.

Bellewaerde a également accueilli plus de visiteurs. "Nous égalons la saison record de 2014 et faisons même un peu mieux", explique le porte-parole Kristof Louagie, qui ajoute que le nombre de visiteurs grimpera encore un peu avec le week-end qui se profile à l'horizon. Le succès rencontré par le parc durant la saison d'été s'explique, selon son porte-parole, par les investissements d'un montant de quatre millions d'euros.

Walibi cartonne

Walibi, qui appartient à la même société cotée en bourse que Bellewaerde, a enregistré une augmentation de 16 pc du nombre de ses visiteurs. Un succès attribué par la porte-parole du parc non seulement au beau temps mais aussi au "family ticket". Walibi fêtait en outre cette année ses 40 ans d'existence avec une foule d'activités.

Bobbejaanland a connu pour sa part une légère augmentation de son chiffre d'affaires par rapport à 2014 malgré un mois de juillet négatif. "Le nombre de visiteurs dans un parc d'attractions est toujours fortement dépendant de la météo. En cas de fortes chaleurs ou de mauvais temps, les visiteurs se font plus rares comme on l'a connu en juillet. Il a donc fallu beaucoup travailler pour les convaincre de prévoir une visite à Bobbejaanland lors de bonnes conditions météo: c'est ce que nous sommes parvenus à faire jusqu'à présent en août. Nous constatons en outre une augmentation de la consommation intérieure en comparaison avec la même période de l'an dernier. Nous enregistrons une progression de nos ventes de 3 pc pour cette saison", explique Peggy Verelst, directrice commerciale de Bobbejaanland.

Bruxelles n'est pas en reste

Sur le plateau du Heysel à Bruxelles, Océade a enregistré une hausse de 10 pc du nombre de visiteurs en juillet et en août par rapport à la même période l'an dernier.

"Océade se porte bien en été, qu'il fasse très chaud ou qu'il pleuve", explique Thierry Meeùs, administrateur délégué d'Océade. "Et on a largement rencontré de telles conditions, tant en juillet qu'en août! Nous devons principalement ce bon résultat aux Bruxellois qui - surtout durant les jours de canicule - sont venus se rafraîchir à Océade, mais aussi aux touristes étrangers dont le nombre a fortement augmenté puisque, au total, il a représenté 21 pc de l'ensemble de nos visiteurs. Avec un tel résultat, le parc aquatique prend place dans le Top 5 des attractions touristiques les plus visitées de la capitale", poursuit l'administrateur-délégué du parc aquatique.

Du côté de Mini-Europe, on se dit également satisfait des mois d'été. En juillet, le parc miniature a accueilli 7% de visiteurs en plus par rapport à la même période en 2014. En août, le public a répondu un peu moins "présent" en raison d'une météo trop chaude ou trop humide et donc peu favorable à une visite du parc comme ce fut le cas lors de la journée particulièrement pluvieuse du 15 août, durant laquelle le parc a enregistré 40% de visiteurs en moins par rapport à l'année dernière, souligne les responsables de l'attraction située au pied de l'Atomium.

Enfin, les parc Plopsa (Plopsaland De Panne, Plopsaqua De Panne, Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Coo) ont connu une hausse de fréquentation de 18 pc, "un record".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK