Solstice d'été et Fête nationale au Québec

RTBF
RTBF - © RTBF

Au Québec le 24 juin, jour de la Saint-Jean (Baptiste), c'est la Fête nationale. Les musiciens de tous styles envahissent les podiums en plein air. Une surprise pour les Belges qui connaissent bien ça : il y a un cortège folklorique avec des Géants.

La Saint Jean, c'est le 24 juin, une date proche du 20 ou du 21 juin, date du solstice d'été.

Le solstice d'été a été fêté de tous temps. La nuit est encore très courte et donc propice à faire la fête jusqu'au matin. On allume des grands feux qui réchauffent  les participants pendant toute la nuit. Au pays du soleil de minuit, la tradition est aussi encore très vive. Historiquement, les célébrations du 24 juin sont associées aux fêtes agraires qui marquaient autrefois le début de l'été.

L'Eglise catholique a récupéré cette fête païenne, au Moyen-Age, en la plaçant sous le patronage de Saint-Jean Baptiste.

Les premiers colons installés en Nouvelle-France ont importé leurs traditions et, notamment, celle des feux de la Saint-Jean.

En 1834, un certain Ludger Duvernay, éditeur de journaux, réunit une soixantaine de convives autour d'un buffet champêtre pour discuter de l'avenir du peuple québécois. C'est à ce moment que la Saint-Jean est choisie comme fête nationale mais ce n'est qu'en 1925 que la Saint-Jean devient un jour férié au Québec. Les Canadiens français y ont vu petit à petit un symbole de leur identité nationale.

En 1977, la Saint-Jean  devient « Fête nationale ET légale » (jour férié et chômé) du Québec par un arrêté signé René Lévesque, une conquête de haute lutte puisque c'est en 1967, déjà, que le général De Gaulle en visite à Montréal  disait « vive le Québec libre ! »...

 

La Fête de tous les Québécois

 

En 2005, le comité de la Fête nationale à Montréal, la Société pour la diffusion de la culture autochtone Terres en vue et le Mouvement national des Québécoises et Québécois se réunissent pour célébrer le début de l'été en allumant un feu de l'amitié, le 21 juin, à l'occasion de la journée nationale des peuples autochtones. Les descendants des colons ont fait de grands pas vers les Amérindiens qui occupaient les terres avant leur venue et qui ont été bien longtemps maltraités et tenus à l'égard de toute vie politique.

Les braises du feu allumé le 21 juin servent alors à allumer le feu du soir du 23 juin sur les plaines d'Abraham à Québec.

 

Les Géants sont de la fête

 

Les colons venus d'Europe ont apporté avec eux, aussi, la tradition des Géants. Tantôt personnages historiques,  hommes ou femmes politiques, animaux, métiers, figures locales ou légendaires, ces Géants deviennent de véritables emblèmes de leur communauté. Il y a actuellement plus d'une vingtaine de Géants venant des quatre coins du Québec. Ils se multiplient année après année et illustrent chacun un aspect particulier du patrimoine et de l'identité québécoise.

C'est en 2007 que des Géants défilent pour la première fois sous les figures de Ludger Duvernay, René Lévesque, Marie Moisson, Samuel de Champlain,  le Grand Esprit des Nations , Jeanne Mance ou Ti-Jean Rigodon et leur succès s'accroît d'année en année.

 

(M.S.)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK