Pays-Bas: 90 arrestations lors de l'arrivée de Saint-Nicolas et Zwarte Piet

Soixante interpellations lors de l'arrivée de Saint-Nicolas aux Pays-Bas
2 images
Soixante interpellations lors de l'arrivée de Saint-Nicolas aux Pays-Bas - © BAS CZERWINSKI - BELGAIMAGE

La police néerlandaise a interpellé samedi 90 partisans et opposants de Zwarte Piet au cours du défilé annuel marquant l'arrivée de Saint-Nicolas et de ses compagnons, ont annoncé les autorités. Des incidents ont éclaté entre opposants et personnes favorables au Père Fouettard, appelé en néerlandais "Zwarte Piet" (Pierre le Noir), un personnage qui suscite la controverse depuis quelque temps aux Pays-Bas car il représenterait une vision raciste et stéréotypée des Africains.

"Soixante personnes ont été interpellées pour avoir manifesté dans des lieux non autorisés, et trente autres pour avoir perturbé l'ordre public", a déclaré à l'AFP Yvette Verboon, porte-parole de la police locale.

Ceux ayant manifesté dans un lieu autre que celui autorisé sont des opposants à ce personnage folklorique, qu'ils considèrent comme un stéréotype raciste. Une amende de 220 euros leur a été infligée, a indiqué à l'AFP Wouter Bos, un porte-parole du parquet.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux enfants, s'étaient rassemblées à Gouda (centre-ouest) pour assister à l'arrivée par bateau et au défilé de Saint-Nicolas et de ses compagnons, qui selon la tradition, apportent des cadeaux aux enfants début décembre.

Quelques bousculades mineures ont éclaté quand la police a évacué les manifestants de la place principale de Gouda, et ce au moment où Saint-Nicolas saluait la foule du balcon de l'hôtel de ville, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon des images diffusées par la télévision publique néerlandaise, une bannière déployée dénonçait : "le Pierre le Noir est synonyme de racisme".

Le débat au sujet de Pierre le Noir, compagnon jovial de Saint-Nicolas, divise les Pays-Bas. De nombreuses personnes assurent que ce personnage folklorique, avec sa coiffe afro, sa peau noire, ses boucles d'oreille clinquantes et son costume médiéval criard, est un stéréotype raciste né du passé colonial néerlandais.

Ses partisans les plus fervents disent qu'il est noir car il est descendu par la cheminée pour apporter des bonbons et cadeaux au enfants.

Le bourgmestre Milo Schoenmaker a déploré l'ambiance "déplaisante" qui régnait lors de l'événement. Des enfants et pères de famille se sont retrouvés au milieu de la cohue, s'est-il insurgé.

Le Premier ministre Mark Rutte a aussi regretté ces incidents : "C'est extrêmement triste", a-til déclaré à Bois-le-Duc où il est en campagne en vue des prochaines élections communales..

A Anvers, le grand Saint et son acolyte de couleur sont arrivés sans problème (photo). Il a été accueilli par le bourgmestre Bart De Wever (N-VA). Contrairement aux Pays-Bas où la controverse autour du cliché véhiculé par "Zwarte Piet" est forte, en Belgique, le Centre pour l'égalité des chances a estimé qu'il n'y avait pas d'intention raciste dans la représentation du personnage grimé en noir.

Avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK