SNCB: encore des perturbations attendues ce soir

RTBF
RTBF - © RTBF

En raison du déraillement, survenu mardi matin, d'une voiture d'un train en gare de Mons, le trafic sur le réseau ferroviaire devrait être perturbé jusqu'aux heures de pointe mercredi soir, soit jusque 19h30, selon une nouvelle estimation d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire.

La voiture ayant déraillé et le train impliqué ont été évacués mercredi matin vers 11h30. Des ouvriers procèdent actuellement à la réparation des voies et d'aiguillages. Sur les cinq aiguillages endommagés, deux ont pu être remis en service après avoir été réparés. Des ouvriers placent par ailleurs de nouvelles traverses.

La circulation ferroviaire reste perturbée mercredi sur le réseau. Sur la ligne Mons-Quévy, une seule voie est praticable, de même que sur l'axe Mons-Saint-Ghislain. Des retards sont annoncés principalement pour les heures de pointe mercredi soir. La ligne Mons-Bruxelles connaît également des perturbations, de même que celle de la dorsale wallonne.

Voyageurs pas informés

Ce matin, au départ de Mons, les panneaux indicateurs restaient quasi vides par rapport aux autres jours. En moyenne, quatre destinations seulement étaient indiquées.

Les heures de départ changaient régulièrement. Exemple: le train pour Bruxelles de 05h09 était annoncé dans un premier temps avec un léger retard puis ce sera avec vingt minutes et finalement il partira avec 27 minutes de retard.

Il y avait beaucoup moins de monde que les autres jours et donc, apparemment, les navetteurs avaient pris leurs dispositions pour se rendre au travail par leurs propres moyens.

Ce qui frappe aussi c'est que les voyageurs sont laissés à leur propre sort. Il y a peu d'indications. Le fameux guichet spécial qui avait été mis en place mardi n'était pas là et il n'y avait plus d'agents de la SNCB visibles.

Railtime.be trop lent

En cas de perturbation dans la circulation des trains, les voyageurs sont maintenant renvoyés sur le site internet railtime.be, un site qui donne l'état du trafic ferroviaire en temps réel. Mais c'est un outil qui a ses limites.

Premier bémol, tout le monde n'a pas encore accès à Internet. Second bémol, les retards ou les suppressions de trains n'y sont annoncés qu'en moyenne une demi-heure avant l'heure prévue, parfois même moins. Matériellement, peu de voyageurs ont donc la possibilité de consulter le site dans un délai aussi court.

Et même s'ils peuvent le faire, savoir 20 minutes à l'avance que leur train sera en retard ou supprimé n'est pas d'un grand intérêt. D'autant que, et c'est le troisième bémol, les informations diffusées sur railtime.be sont parfois modifiées en dernière minute...

Pour Gianni Tabone, l'administrateur du site navetteurs.be, l'outil railtime.be est un premier pas, mais il est insuffisant.

Reste le call center d'information au voyageur : le 02/528.28.28 mais là, bien souvent, l'opérateur vous renvoie au site railtime.be.

 

M.S. avec Emmanuel Duvivier et Jeremy Giltaire

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK