Smartphone au volant: plus dangereux que le cannabis ou l'alcool

Le smartphone au volant sera-t-il être le prochain cauchemar de la sécurité routière ? On peut le craindre en lisant la première étude sur le sujet réalisée par lInstitute of Advanced Motorists, un institut anglais. Il en ressort qu'envoyer des mails en roulant augmente de façon très importante les risques d'accidents. Bien plus que l'usage de l'alcool ou des drogues douces.

On sait déjà que l'utilisation d'un gsm au volant augmente les risques d'accident par quatre, même avec un kit mains libre. Mais l'utilisation d'un smartphone, notamment pour poster un message sur Twitter ou Facebook, augmente encore le temps de réaction de 30 à 70 %. Ici, c'est presque la probabilité de ne pas avoir d'accident qui devrait être calculée.

Pour tester les risques d'accident liés au smartphone nous nous sommes rendus sur un circuit privé. La voiture a de pneus lisses et roule sur sol mouillé. En se concentrant uniquement sur la conduite, on parvient à éviter l'obstacle. Mais dès que l'on retente la même expérience en tentant de consulter son smartphone la sanction est immédiate (voir la vidéo ci-contre).

Le cerveau humain ne peut pas se concentrer simultanément sur deux tâches. Et l'utilisation d'un smarphone se fait au détriment de la conduite. A noter que, selon une étude française 1 % des utilisateurs de smartphone reconnaissent regarder des films en conduisant. Et là, il y a vraiment peu de chance que cela se termine par un happy end.

A.L. avec D. Dussein

Consulter l'étude complète de l’Institute of Advanced Motorists

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK