Six mois de prison ferme pour les insultes racistes envers le porte-parole du PTB

Six mois de prison ferme pour les insultes racistes envers le porte-parole du PTB
Six mois de prison ferme pour les insultes racistes envers le porte-parole du PTB - © JEAN-LUC FLEMAL - BELGA

Un homme a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal de première instance du Hainaut pour des insultes racistes formulées à l'encontre de Germain Mugemangango, le porte-parole francophone du PTB, rapportent les titres Sudpresse mardi.

Victime d'insultes racistes de la part d'un voisin, M. Mugemangango a porté plainte au commissariat de police à Marcinelle en juin 2018. Un peu moins d'un an plus tard, l'affaire a été examinée par le tribunal de première instance du Hainaut. Le voisin en question était poursuivi pour incitation à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne. Mais aussi pour menaces verbales punissables de peines criminelles. L'homme n'a pas comparu et ne s'est pas fait représenter. Il a écopé d'une peine de six mois d'emprisonnement et de 800 euros d'amende. Il doit aussi payer 200 euros au fonds d'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence et les frais envers la partie publique.

"Je ne voulais pas d'un sentiment d'impunité pour de tels faits. Il était important d'aller au bout des choses, aussi pour les personnes qui subissent ça et qui ne savent pas comment réagir, faute d'informations", commente M. Mugemangango.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK