Six Belges interpellés dans un dossier de corruption d'agents publics à Monaco

Des résidents belges auraient payé des fonctionnaires monégasques "dans le but de bénéficier de cartes de résident alors qu’ils résident habituellement en Belgique".
Des résidents belges auraient payé des fonctionnaires monégasques "dans le but de bénéficier de cartes de résident alors qu’ils résident habituellement en Belgique". - © Tous droits réservés

Six personnes ont été interpellées ce lundi matin dans le cadre d'une enquête pour corruption menée en Belgique suite à une dénonciation officielle transmise au début du mois par les autorités de la principauté de Monaco, annonce ce lundi le parquet fédéral belge par voie de communiqué.

Neuf perquisitions ont ainsi menées ce lundi matin à Bruxelles, Knokke-Heist et dans la région namuroise par l’Office Central pour la Répression de la Corruption de la Police fédérale, sur mandats délivrés par un juge d’instruction de Bruxelles.

Corruption de fonctionnaires pour des cartes de résident

Les personnes interpellées lors de ces opérations, dont "le juge d’instruction décidera plus tard de leur arrestation éventuelle", sont soupçonnées de corruption d'agents publics étrangers.

Autrement dit, des résidents belges auraient payé des fonctionnaires monégasques "dans le but de bénéficier de cartes de résident alors qu’ils résident habituellement en Belgique".

"Plusieurs officiers de la Sureté publique (police) de la principauté sont soupçonnés de corruption passive à l’instigation de ressortissants belges officiellement établis à Monaco", précise le parquet fédéral.

"Les devoirs d’enquête en Belgique sont opérés concomitamment à ceux en cours à Monaco", conclut le communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK