La peine de prison de Silvio Berlusconi réduite à un an

Silvio Berlusconi condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale
Silvio Berlusconi condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale - © AFP

L'ancien Président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a été condamné pour fraude fiscale dans "l'affaire Mediaset" à quatre années de prison par le tribunal de Milan. Mais la condamnation a été réduite à un an, car il a bénéficié d'une amnistie pour trois années, a annoncé le tribunal de Milan (nord) qui l'a jugé.

Dans le cadre du dossier Mediaset, l'ancien chef de gouvernement Silvio Berlusconi a écopé en première instance d'une peine de quatre ans de prison ferme et d'une interdiction de mandat public de cinq ans. La condamnation a été ensuite réduite à un an, car l'ancien leader de la droite italienne a bénéficié d'une amnistie pour trois années.

Le "Cavaliere" a obtenu cette atténuation de sa peine en vertu d'une loi d'amnistie datant de 2006 qui avait paradoxalement été promulguée par le gouvernement de gauche de l'époque pour réduire la surpopulation carcérale.

Cette affaire est liée à l'acquisition de droits TV par l'empire médiatique Mediaset qu'il dirige.

470 millions d'euros

Celui qui est aussi président du Milan AC était accusé d'avoir, entre 1994 et 1999, fait acheter, par des sociétés écrans lui appartenant, pour 470 millions d'euros de droits de diffusion de films par son holding Fininvest. Le prix de ces droits a été ensuite frauduleusement gonflé lors de leur revente à Mediaset.

Le groupe aurait ainsi constitué des caisses noires à l'étranger et réduit d'autant ses bénéfices réalisés en Italie, ce afin de payer moins d'impôts.

L'ex-président du Conseil, qui est âgé de 76 ans, a la possibilité de faire appel de ce jugement. Les procureurs avaient requis une peine un peu inférieure de 44 mois de détention.   

Ce verdict survient deux jours après que Silvio Berlusconi a confirmé qu'il ne conduirait pas son parti Peuple de la liberté (PDL) aux élections du printemps prochain.

Fedele Confalonieril, le président du groupe acquitté

Le président de Mediaset, Fedele Confalonieri, a en revanche été acquitté.

Le verdict a entraîné une baisse de près de 3% du titre Mediaset en Bourse de Milan.

Julien Vlassenbroek avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK