Silence on dort... Ceci est un bar à sieste

Silence on dors... Ceci est un bar à sieste
Silence on dors... Ceci est un bar à sieste - © Fréderic Potet

C’est une première ; un bar à sieste sera bientôt ouvert Rue Belliard à Bruxelles. Ce lieu est destiné à se détendre, roupiller un petit coup dans une journée de boulot trop longue et trop stressante.

Il est plus ou moins 13 heure et vous êtes assailli par une furieuse envie de faire un petit roupillon. Vous commencez à piquer du nez, l'appel de la sieste se fait sentir. Problème, le clavier n’a rien d’une invitation à la détente, ce n'est pas vraiment l'oreiller idéal. Autre soucis, vous n’avez pas le temps de rentrer chez vous. Eh bien, vous allez bientôt pouvoir siester surtout les personnes qui travaillent aux alentours du quartier européen et qui auront la possibilité de se ressourcer dans le premier bar à sieste de Belgique. Najat Bouzalmad, à l’origine de ce projet, a pensé à tout : "On utilise des équipements de très haute technologie pensés pour détendre. Le seul effet secondaire de ces équipements c’est vraiment le bien être".

La sieste zen ; une nécessité médicale

Avec ces lits dits de haute technologie qui favorisent la relaxation, Najat Bouzalmad a organisé "un espace cocon qui va permettre aux gens de pouvoir se ressourcer, de se déconnecter parce que on est hyper connecté. On utilise un lit hydrojet, la Rolls Royce des équipements. La personne reste entièrement habillée et peut bénéficier des jets d’eau qui pourra masser tout le corps." Elle ne vise pas uniquement la clientèle d’affaire car "nous sommes tous overbookés ; on sait qu’en Belgique on est aussi spécialiste pour cumuler deux boulots, voire trois avec la vie de famille qui prend aussi beaucoup de place. Donc effectivement tout le monde est concerné par le temps d’une pause".

A la conquête du sommeil perdu

Avec un lit massant couvert de pierres de jade, un autre composé de mini airbags ou encore un lit hydrojet, ce bar à sieste permettra à six personnes de se reposer en même temps. Elles pourront ainsi compenser un peu leur déficit de sommeil. Benny Mwengue est Somnologue aux Cliniques Unviersitaires Saint-Luc, elle voit de plus en plus de patients qui manquent d'hygiène en la matière : "Je pense que le niveau d’exigence devient assez important et donc les gens ont tendance à vouloir prendre sur leur heures de sommeil pour lire un travail, pour passer du temps en famille, avoir du temps pour soi une fois que les enfants sont couchés. Alors, évidemment, ça retarde les journées qui sont de plus en plus longues. Il y a vingt ans, c’était tout à fait différent je pense".

Et ce manque de sommeil n'est pas sans conséquence sur la santé avec notamment à long terme une augmentation des risques cardio-vasculaires. Alors si vous le pouvez faites la sieste... Préférez la courte et pas trop tard dans la journée.

Sachez cependant que si vous êtes tentés par une sieste dans ce nouveau bar, il vous en coûtera en fonction du lit choisi en 7 et 17 euros du quart d'heure.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir