"Sierre restera pour toujours marquée par cet accident, mais il faut tourner la page"

"Il fallait parfois être simplement à l'écoute d'un parent qui racontait la dernière lettre qu'il avait reçue de leur enfant ". Robert Zuber est le curé de la paroisse Sainte-Croix à Sierre, il a fait partie de la cellule de crise qui a entouré les victimes, suite à l'accident du 13 mars 2012. "La ville entière a été bouleversée par ce qui est arrivé. On a senti un élan de solidarité énorme par rapport à des gens qui se sont mis à disposition pour des véhicules, pour apporter à manger, des couvertures, etc. [...] Les gens déposaient des fleurs, des messages... "

Les habitants de Sierre étaient demandeurs d'une cérémonie d'hommage, un an après. C'est pourquoi la commune a décidé d'organiser une cérémonie œcuménique à l'église Sainte-Croix, ce mercredi 13 mars à 18 heures. Cette cérémonie se veut simple et sobre. Le président de Sierre a d'ailleurs demandé aux pompiers, policiers et secouristes qui désiraient être présents, de venir en civil.

Il faut tourner la page

Tout le monde nous l'a dit : il faut tourner la page. Chacun doit le faire à son rythme. "Dans l'équipe, la dame des petits-déjeuners est encore complètement dedans", nous confie Pierre Menegale, le propriétaire de l’hôtel des Hignes qui avait accueilli les familles des victimes l'année passée.

Le propriétaire de l'hôtel des Vignes réquisitionné pour l'accueil des familles des victimes a été très touché par tous les remerciements qu'il a reçus tout au long de l'année qui vient de s'écouler. Au sein de son personnel, tout le monde ne s'est pas remis à la même vitesse, des terribles évènements de l'an dernier.

Un pompier par contre, nous explique : "On a continué à sauver des vies, à désincarcérer , on a encore été confrontés à la mort, depuis lors. Donc moi, j'ai tourné cette page, même si cet accident marquera à jamais une étape dans ma vie de pompier".

Certains attendent par contre ces 13 et 14 mars, pour pouvoir mettre un point à cet épisode de leur vie. Un secouriste nous a d'ailleurs confié qu'il viendrait à Lommel, pour voir d'où étaient originaires ces enfants. A titre privé il aimerait aussi répondre aux éventuelles dernières questions des parents, en toute intimité.

 

Miguel Allo et Odile Leherte

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK