Sièges d'avions: vous ne vous assoirez plus de la même façon

RTBF
RTBF - © RTBF

Les avions sont de plus en plus grands et de plus en plus rapides, mais ce qui intéresse le passager, c'est aussi la façon dont il est assis (ou couché, ou assis-debout, c'est selon). Petit passage en revue de quelques nouveautés.

Ne dites plus classe touriste mais classe câlin
En anglais la classe économique est parfois taxée de "cattle class'", classe bétail. Air New Zealand introduit en ce moment la "cuddle class" avec ses sièges "Skycouch" sur ses nouveaux Boeing 777-300. Le principe est simple, deux passagers (de préférence en couple) peuvent acheter un troisième siège à moitié prix. En tirant vers le haut le repose-pieds et en relevant les accoudoirs, ces trois sièges donnent assez de place pour s'allonger à deux, mais collé-collé.

Le siège assis-debout
On a en entendu parler "grâce" au patron de Ryanair Michael O'Leary, qui s'est tout de suite dit intéressé. Le siège SkyRider a été imaginé par une société italienne Avioninteriors. Ils permettent de réduire à 58 centimètres l'espace entre les rangées, contre 71 à 78 voire 86 centimètres pour les plus généreux comme ANA en classe économique. Ces sièges-selles donneraient l'impression de voyager à cheval, d'après USA Today. Ou d'être un poulet de batterie, pour rester dans la comparaison animalière.

Siège pré-incliné
Le siège pré-incliné est un peu à l'opposé du siège-selle, mais vu qu'il est fixe, offre le même type d'avantage en terme de gain de poids et donc d'économie de carburant.

Un peu de publicité sur le dossier devant vous ?
Ryanair le fait déjà : c'est du temps de cerveau disponible à vendre et il est gratuit pour le transporteur. Au Etats-Unis AirTran fait pareil.

Face à face comme dans le train
C'est le concept du "lounge" également présent dans certains autocars de luxe et qui existe pour les jets privés depuis belle lurette ainsi que dans certains Tupolev, mais ici, il est allégé, d'où gain de poids. Ingénieux : le système permet d'allonger les jambes "tête-bêche" sans sacrifier trop d'espace. Convivial, propice à la conversation, voire à la drague et en tout cas à la belote. L'idée est de la société britannique Design Q mais aucune compagnie aérienne ne s'est encore engagée dans cette voie.

JFH avec Lonely Planet

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK