Seychelles et Maldives : les plus vaccinés au monde, le plus de nouvelles contaminations aussi

Ce sont deux archipels de l’Océan indien, et tous deux connaissent le même phénomène : malgré un taux de vaccination record, parmi les plus élevés au monde, Maldives et Seychelles sont aussi en tête du hit-parade des états où le nombre de nouvelles contaminations par habitant est le plus important.

En proportion de la population, les pays ayant recensé le plus de cas lors de la semaine écoulée sont en effet, de loin, les Seychelles (4083 cas détectés pour 100.000 habitants), devant les Maldives (2393 pour 100.000 habitant).
 

Selon l’AFP, les Maldives sont même le pays où l’épidémie accélère le plus (+102%, 1294 nouveaux cas par jour), parmi les pays ayant enregistré au moins 1000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée.

Le paradoxe, c’est que si on examine à nouveau les chiffres relatifs à la population, les deux archipels sont aussi en tête des pays où la plus grande partie de la population a été vaccinée : les Seychelles ont dépassé le fameux cap des 70% d’habitants ayant reçu au moins une dose de vaccin, tandis que les Maldives en sont à 56%

Comment expliquer cela ?

Plusieurs pistes permettent d'expliquer ce phénomène paradoxal.

  • Une démographie très particulière : l’archipel des Seychelles est composé de 115 îles et l’ensemble de la population recensée représente moins de 100.000 habitants, soit plus de 100 fois moins que la Belgique. C’est encore plus spécifique pour les Maldives, où les 390.000 habitants sont répartis sur 1200 îles. Dans ce contexte où la population est peu nombreuse et dispersée sur le territoire, un foyer de contamination sera d’autant plus marqué, tout comme les statistiques ramenés par exemple à un nombre "x" d’habitants. Il faut aussi se méfier des statistiques d’ensemble. La même réflexion est d’ailleurs valable pour les statistiques de vaccination.

Lire aussi : Covid : la situation aux Seychelles est-elle l’illustration que la vaccination est inefficace ?



►►► À lire aussi Coronavirus : quelle protection après la première dose de vaccin? Il faut être prudent


  • Une efficacité un peu moins grande des vaccins utilisés ? Aucune donnée d’efficacité détaillée n’a été publiée sur les deux vaccins fabriqués par le chinois Sinopharm. Le groupe a déclaré qu’ils seraient efficaces à 79%, soit un peu moins que Pfizer ou Moderna, mais ce qui reste un taux important. L’autre vaccin utilisé jusqu’ici est le Covishield, produit par AstraZeneca, efficace à plus de 70%. La question qui se pose est celle de l’efficacité de ces vaccins face à d’éventuels variants : il semble en effet que le mutant indien serait bien moins reconnaissable.

Mais aucune de ces explications ne convainc entièrement, afin d'éclaircir le mystère, les autorités Seychelloises ont selon le journal de la Réunion décidé d’explorer différentes possibilités, tout en rapportant le problème à l’OMS : la question de présence de variants va par exemple être étudiée. En attendant, le pays a décidé de réintroduire des restrictions comme la fermeture anticipée des magasins, des bars et des casinos, et l'interdiction des rassemblements. Et le commissaire à la santé publique, le Docteur Jude Gedeon, a déclaré qu’un troisième vaccin allait être utilisé : le Spoutnik V, le vaccin russe.

 

 

Les Seychelles: nouvelle vague de coronavirus malgré le vaccin (JT 08/05/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK