Secteur de la construction: 5000 postes vacants, bientôt le double

Le constat n’est pas neuf : les entreprises actives dans le secteur de la construction sont en manque de main-d’œuvre. Il y a aujourd’hui 5000 postes à pourvoir. Et selon les projections, il pourrait y en avoir 6000 de plus à l’horizon 2024.

La Confédération construction wallonne profite donc de la rentrée pour relancer sa campagne de séduction, baptisée "Je construis mon avenir", pour revaloriser l’image des métiers concernés. "Tous ceux qui utilisent les termes obsolètes, pénibles, sales, dangereux pour nos beaux métiers, tous ceux qui considèrent nos formations comme des filières de relégation, tous ces jeunes qui pensent ne pas avoir le choix de leur avenir, nous les invitons à oser un nouveau regard sur nos métiers", indique la fédération représentative.

Apprentissage sur le terrain

"C’est vrai que c’est très compliqué de trouver du personnel qualifié, déplore Céline Collignon, responsable des ressources humaines dans l’entreprise Jérouville, spécialisée en travaux publics. Nous avons donc pris le pli d’engager de la main-d’œuvre et de la former en interne. Nous ouvrons nos portes aux stagiaires, aux étudiants et même à de gens qui n’ont pas le profil recherché, et nous les encadrons. Certains ont parfois un vrai coup de foudre pour un métier qu’ils ne connaissaient pas".

"J’ai fait des études pour être machiniste. Et l’entreprise m’a proposé un CDI dès la fin de mon stage", se réjouit Maxime André. "Moi, je suis arrivé ici sans rien connaître au secteur. Les collègues m’ont appris beaucoup de choses, et la rémunération est très correcte", poursuit Matteo Dubois.

"Je suis électricien, et quand je suis arrivé ici, j’étais perdu, se souvient Jeremy Mathieu, qui a opté pour la voie de la reconversion. Mais les chefs ont pris le temps de m’apprendre le métier. Et on trouve facilement du boulot".

Le message est clair : avec environ 8% de postes vacants, le secteur de la construction tend réellement les bras à de futurs travailleurs.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK