"Secours rouge" : remise de l'examen par la chambre du conseil

Photo d'illustration
Photo d'illustration - © Archive BELGA/ ERIC VIDAL

Les quatre membres de l'organisation d'extrême-gauche "Secours rouge" poursuivis comme membres d'une association terroriste devront attendre avant de savoir s'ils seront renvoyés en correctionnelle. L'examen de cette affaire a été remis par la chambre du conseil de Bruxelles.

Parmi les inculpés, il y a Bertrand Sassoye, ancien CCC (Cellules communistes combattantes), Constant Hormans, Abdellah Ibrahim et Wahoub Fayoumi. Ils avaient été interpellés et placés sous mandat d'arrêt en juin 2008. Ils étaient suspectés d'appartenir à une organisation terroriste et faisaient l'objet d'une surveillance par la police.

Ils sont soupçonnés d'avoir apporté une aide à une résurgence des Brigades Rouges italiennes qui préparaient des attentats en Italie, notamment contre Silvio Berlusconi.

Les avocats des inculpés ont demandé, mercredi après-midi, devant la chambre du conseil, que des devoirs complémentaires soient accomplis, notamment concernant l'identification de photos prises en Italie et de lecture de cédéroms contenant certaines données qui confondraient leurs clients.

Le juge se prononcera pour ou contre ces devoirs d'enquête supplémentaires, au plus tard dans un mois. Ceux-ci seront très probablement accordés et l'affaire ne ré-aboutira devant la chambre du conseil que lorsque ceux-ci auront accomplis.

En attendant, les inculpés continuent de proclamer leur innocence.

Avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK