Sécheresse: le sud de la Wallonie manque toujours d'eau, restrictions dans une douzaine de communes

Si de faibles précipitations sont attendues dans les prochains jours, on ne s'attend pas à ce que la situation de sécheresse actuelle s'améliore
Si de faibles précipitations sont attendues dans les prochains jours, on ne s'attend pas à ce que la situation de sécheresse actuelle s'améliore - © THIERRY ROGE - BELGA

Les faibles précipitations des derniers jours ont eu un effet positif, notamment sur le verdissement de la végétation, mais le sud de la Wallonie reste en déficit de précipitations avec des zones sèches à très sèches, a constaté la cellule "sécheresse" réunie mardi par le Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W). Désormais, une douzaine de communes wallonnes ont pris des mesures visant à restreindre l'utilisation de l'eau.

Si de faibles précipitations sont attendues dans les prochains jours, on ne s'attend pas à ce que la situation de sécheresse actuelle s'améliore. Les réserves d'eau wallonnes sont d'ailleurs toujours sous surveillance.

Pour le secteur agricole, les récentes pluies ont été bénéfiques mais il faudra encore attendre quelques semaines pour déterminer les impacts de la sécheresse notamment pour certaines cultures comme la pomme de terre, les betteraves ou le maïs.


►►► À lire aussiPlus de 600.000 bulbes de safran récoltés… grâce à la canicule


L'eau manque toujours

La distribution publique de l'eau est satisfaite partout et "les messages prônant un usage parcimonieux de l'eau ainsi que les mesures de restrictions prises dans certaines communes ont eu des effets positifs sur la consommation d'eau qui connait un niveau stable et normal pour la saison", souligne le CRC-W, encourageant les citoyens "à poursuivre leurs efforts." Les communes de Ciney, Clavier, Somme-Leuze ont pris des arrêtés de police pour interdire les usages de l'eau non dédiés à des besoins essentiels, à l'instar d'autres communes avant elles (Tellin, Havelange, Hamois, Hotton, Durbuy, Nassogne, Gouvy et Rochefort).

Plusieurs mesures restent par ailleurs d'application comme l'interdiction de l'exploitation hydro-électrique sur l'ensemble des cours d'eau non navigables. La navigation des kayaks est interdite partout sauf sur une portion de l'Amblève (entre sa confluence avec la Warche et le pont de Chaîneux).


►►► À lire aussiSécheresse: mieux vaut ne pas tondre son gazon


Au niveau de la navigation, l'obligation de regroupement des bateaux aux écluses est généralisée depuis le 26 juillet à l'ensemble des écluses en Wallonie, sans restriction de gabarit, rappelle-t-on.

S'agissant des eaux de baignade, la qualité est bonne dans les 20 zones ouvertes au public à l'exception du Lac de Bambois touché par la présence de cyanobactéries.La pêche reste autorisée partout et aucune mortalité de poissons n'a été signalée à la suite l'épisode de fortes chaleurs. Enfin, en forêt, la circulation est autorisée et les consignes de prudence restent de mise.

Le CRC-W continue à suivre de près la situation et, sauf évolution défavorable, la prochaine réunion de la cellule "sécheresse" est fixée au 21 août.

Les précisions de Stéphanie Ernoux, porte-parole du Service Public de Wallonie :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK