Se raser, ce n'est pas barbant

Pierre De Nayer
Pierre De Nayer - © RTBF

Un matin, en se rasant, Pierre s'est posé une question qui a changé sa vie. Il s'est demandé pourquoi les lames de rasoir étaient si chères, et pourquoi le look soigné était réservé aux économiquement forts.

Alors, il s'est lancé dans la vente de rasoirs. De rasoirs et de tout ce qui va avec: huile, savon à barbe, baume après-rasage. Avec une idée: faire aussi bien mais moins cher que les deux grands qui trustent le marché.

Il faut savoir que le rasage, c'est du big business: chaque année, le marché représente 23 milliards de dollars. Et la petite société que Pierre a créée n'en détient qu'une infime partie. Ses armes pour se faire connaître: le bouche à oreille, l'internet et les réseaux sociaux, Avec des résultats étonnants: la société a des fans jusqu'en Argentine et à l'île de la Réunion.

Pour arriver à des prix plus bas que ceux de ses grands concurrents, Pierre De Nayer n'a pas de secret. Il se contente de limiter ses frais de publicité.

"Chez les grands, dans le prix de votre lame, vous payez non seulement les coûts de production, mais aussi la star du golf qui va poser pour le fabricant."

Depuis qu'il s'est lancé dans le business, Pierre s'est promis de ne plus citer les noms de ses deux concurrents. Le plus important a donc été rebaptisé "bigrazco" et l'autre "the other one".

Quant à la femme de Pierre, elle est formelle: depuis qu'il emploie un 5 lames et de l'huile d'avant-rasage, il ne pique plus, même le soir.

Pierre a fini par tellement se passionner pour le sujet qu'il lui consacre un blog (en anglais) sur l'art du bon rasage.  www.razwar.com/blogs/blog

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK