Schizophrénie: lancement d'une étude sur les facteurs environnementaux et génétiques

RTBF
RTBF - © RTBF

Une étude sur l'impact des facteurs environnementaux et génétiques dans la schizophrénie et les autres troubles psychotiques est lancée pour la première fois en France, dans le cadre d'un programme de recherche européen, sous l'égide de la fondation fondaMental.

Cette étude débute ce mois-ci dans deux départements, le Val-de-Marne (Créteil, Boissy, Maisons-Alfort) et le Puy-de-Dôme, a précisé mercredi la fondation de coopération scientifique, dans un communiqué.

L'objectif est de pouvoir comparer l'impact des facteurs génétiques et environnementaux dans des régions aux caractéristiques très différentes.

C'est en effet la rencontre, ou interaction, entre des gènes de vulnérabilité et des facteurs de risque extérieurs, les facteurs environnementaux, qui expliquerait l'apparition de maladies psychiatriques comme la schizophrénie ou les troubles bipolaires.

Les facteurs de risque incluent l'urbanicité (le fait de vivre en ville plutôt qu'en milieu rural), les infections lors de la grossesse, les complications à la naissance, les traumatismes pendant l'enfance (maltraitance, négligences...), les traumatismes crâniens, la consommation de cannabis...

Les risques environnementaux seront mesurés "pour la première fois en France de manière systématique", et comparés aux données récoltées dans d'autres pays européens.

Plusieurs études ont déjà montré que les enfants qui grandissent dans les grandes villes ont un risque deux fois plus élevé de développer une schizophrénie que les enfants du milieu rural.

De même, de nombreuses études ont montré que la consommation de cannabis, particulièrement à haute dose chez les adolescents, augmente le risque de survenue de troubles psychotiques.

Le programme de recherche européen est doté d'un budget de 10 millions d'euros.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK