Scandale de la viande: un manager de crise prend le relais à la tête de Veviba

Cet après-midi, une réunion de crise s’est tenue au cabinet du ministre fédéral de l’agriculture, Denis Ducarme, avec le ministre président de la région Wallonne, Willy Borsus, mais aussi René Collin, ministre wallon de l’agriculture et Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l’économie. L’objectif : communiquer à la région les premières mesures prises après la fermeture de l’entreprise Veviba à Bastogne.

Herman Diricks, administrateur délégué de l’AFSCA, était également présent : "On a constaté une utilisation frauduleuse de certains morceaux de viande qui ne pouvaient pas être utilisés pour la consommation humaine.

Rétablir la confiance

Willy Borsus, ministre président wallon, a annoncé la mise en place d'un manager de crise qui prend le relais de l'actuel directeur de Veviba. 

Le secteur bovin en Belgique n’en est pas à sa première crise. Pour René Colin, le ministre wallon de l’agriculture, l'important est de rétablir la confiance : "On doit donner les garanties que la filière accorde le même soin et respecte le consommateur." 

Il est trop tôt pour parler d’une quelconque aide financière pour les éleveurs. Toute la lumière doit d’abord être faite grâce à l’enquête judiciaire. 

Réaction de Veviba

Dans un communiqué, Veviba explique vouloir "faire toute la transparence dans le dossier". La présence quotidienne dans ses installations d’inspecteurs de l’AFSCA en est la démonstration. L’enquête établira la juste proportion des faits à démontrer et Veviba prendra toutes les mesures nécessaires en collaboration avec les autorités.

L'entreprise créée depuis 1998 salue l’envoi par le gouvernement wallon d’un manager de la Sogepa "afin que l’entreprise puisse espérer retrouver à brève échéance ses agréments et continuer ses activités importantes pour l’ensemble du secteur agricole et de la Région". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK