Sapiosexuel, échangiste, asexuel… À chacun son (ou ses) amour(s), le glossaire libéré

De plus en plus de jeunes remettent en question le modèle hétéro-normé traditionnel.
De plus en plus de jeunes remettent en question le modèle hétéro-normé traditionnel. - © CalypsoArt - Getty Images/iStockphoto

Disons-le d’emblée, il y a autant de relations et de formes de sexualité qu’il y a d’individus. Une identité psycho-sexuelle n’est pas une chose de figée dans le marbre. Elle change, elle évolue, au gré de la vie et les envies.

Et surtout, l’identité pshycho-sexuelle est multiple. L’idée n’est donc pas d’établir une liste de normes. Juste de prendre conscience que même si, comme le souligne la psychothérapeute et sexologue Sophie Liebermann, " le modèle hétéronormé reste prédominant ", il existe une multitude de façons de s’aimer.

Les normes présentées ne doivent pas " être des formes de diktats ", dit la sexologue. " On se découvre toute sa vie ce serait une erreur de s’automarquer au fer rouge en disant 'on est ceci, on est cela' ; nous avons des identités multiples ", souligne Sophie Liebermann.

Ceci est d’autant plus important que comme le constate, sur le terrain, Maxence Ouafik, délégué santé de l’ASBL CHEFF, aujourd’hui il y a une volonté de remettre en question les normes existantes. La parole s’étant libérée et là où, il y a encore quelques années, il y avait "une volonté de normalisation, comme avec le mariage par exemple. Aujourd’hui nous questionnons un peu plus les normes. Aujourd’hui nous créons de nouveaux schémas". Il observe, en effet, une remise en question du modèle monogame et " une plus grande ouverture, notamment chez les jeunes, à la diversité".

Voici donc une liste non exhaustive des différents types de relations amoureuses et sexuelles. Mais nous nous gardons bien d’établir des normes, car dans le fond chacun fait comme il veut. D’ailleurs cela porte un nom, aussi. On parle d’autodétermination, c’est-à-dire, comme le souligne l’ASBL CHEFF, " l’action de décider par soi-même comment on se définit en termes d’identité de genre et/ ou d’orientation sexuelle ".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK