Sans neige, les pistes de ski deviennent des pistes de VTT

La piste de ski de Malmedy a été transformée en piste pour VTT
La piste de ski de Malmedy a été transformée en piste pour VTT - © RTBF

Il n'y avait pas de neige en Belgique pour les vacances de Noël, pas de neige non plus en ce début d'année. Les hivers se suivent et ne se ressemblent pas, ce qui est toujours compliqué pour les exploitants des stations de ski alpin wallonnes. Pour rentabiliser les infrastructures de remontées mécaniques, il faut un minimum de jours de neige. Alors, ces stations cherchent à se diversifier ou à réorienter leurs activités. Une piste suivie à Malmédy et à la Baraque de Fraiture, celle du vélo de descente.

Cela fait des semaines déjà que les gestionnaires du site de ski de la Baraque de Fraiture sont prêts. Les skis sont rangés et affûtés, l’hiver dernier ils ont servi pendant 58 jours. Mais d’autres années, comme en 2006, il n’y jamais eu de neige pour les utiliser.

Ces hivers, trop irréguliers en Belgique sont un casse-tête pour les exploitants car les frais de fonctionnement sont importants tant au niveau du personnel que du matériel avec des téléskis à entretenir. Selon, Michel Detaille, exploitant d’une station de ski alpin à Malmedy: "Il faut 15 à 20 jours de ski par an dans de bonnes conditions pour pouvoir boucler les dépenses annuelles".

Alors, que faire pour mieux rentabiliser cette grande prairie en pente et les installations de remontées mécaniques ? Michel Detaille envisage de créer sur une partie du domaine une piste de VTT de descente.

Il souhaite aménager la piste pour y faire des difficultés, des ponts et des virages relevés. Les vététistes pourraient alors profiter des téléskis pour remonter les pentes. Le gestionnaire de la Baraque de Fraiture prévoit donc de créer une piste facile pour un public essentiellement familial.

Le VTT à Malmedy est un succès

A quelques dizaines de kilomètres de là, une autre station wallonne s’est tournée complètement vers le VTT, pour débutant ou descendeur chevronné. Cela fait quatre ans que la piste de ski de Malmedy a été transformée intégralement en piste pour VTT.

"La neige est de plus en plus rare et on a voulu changer le cap", explique Jean-David Thomas, le gestionnaire du Bike Park. "Déjà dans les années ‘80 on a commencé à faire du ski sur herbe en été, du deltaplane, du parapente et maintenant du VTT depuis 2010".

Dans la station, tout a été réaménagé pour permettre de dévaler la piste à vélo avec au passage quelques figures acrobatiques. Les obstacles, les bosses, les pierres rendent désormais quasi impossible la pratique du ski. Un choix que l’exploitant a fait pour utiliser son installation toute l’année.

Jean-David Thomas a donc fait le choix de rentabiliser ses installations, même si il y a une usure plus prononcée du fait de l’utilisation intensive et l’entretien qui doit être plus régulier. Un choix assumé par l’exploitant de la station.

A Malmedy, le calcul est gagnant. Un peu plus haut, sur le plateau des hautes fagnes, une autre station, Ovifat, accueille les skieurs l’hiver. Tandis que l’été, ce sont des engins de descente sur herbe qui occupent les pistes.

Jean-François Noulet avec Grégoire Ryckmans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK