Samuel Paty : quatre autres collégiens inculpés, dont trois pour "complicité d'assassinat terroriste"

Quatre autres collégiens ont été mis en examen, mercredi, dans l'enquête sur l'assassinat du professeur Samuel Paty, décapité en région parisienne le 16 octobre dernier après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, a appris l'AFP jeudi de source judiciaire.


►►► À lire aussi : Liberté d’expression : quelles sont les limites ? Que dit la loi ?


Trois de ces mineurs, âgés de 13 et 14 ans, ont été inculpés pour "complicité d'assassinat terroriste", soupçonnés d'avoir désigné la victime à l'assaillant Abdoullakh Anzorov devant leur collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a précisé cette source à l'AFP. La quatrième personne, inculpée pour "dénonciation calomnieuse", est la fille de Brahim Chnina, le parent d'élève à l'origine de la campagne médiatique contre M. Paty.

France : hommage au professeur Samuel Paty (JT du 02/11/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK