Samsung et LG lancent des montres intelligentes sous Android Wear de Google

Une montre Android Wear de Google portée lors de la conférence Google I/O, à San Francisco, le 25 juin 2014
Une montre Android Wear de Google portée lors de la conférence Google I/O, à San Francisco, le 25 juin 2014 - © Stephen Lam

Les groupes sud-coréens Samsung et LG ont lancé jeudi des "montres intelligentes" sous Android Wear de Google, souhaitant ainsi capter une part du marché croissant des accessoires connectés.

La Gear Live de Samsung et la G Watch de LG sont les premières montres intelligentes équipées du système d'exploitation Android Wear, le pendant d'Android dédié aux objets connectés.

La G Watch -première montre connectée de LG- propose également le logiciel de reconnaissance vocale du groupe américain. Il permet de gérer la messagerie électronique, d'envoyer des messages texte et de surfer sur internet sur simple commande vocale de l'utilisateur.

Les deux montres ne permettent pas d'appeler mais elles peuvent se connecter à plusieurs sortes de téléphones multifonctions, ont indiqué les groupes sud-coréens dans des communiqués séparés.

Samsung et LG sont les numéros 1 et 4 du marché mondial des smartphones.

Une montre intelligente offre en général la possibilité de téléphoner (en étant relié à un smartphone via par exemple Bluetooth), recevoir des messages et des mails, prendre des photos et avoir accès à des applications. Bref, comme un smartphone, mais directement de son poignet, sans sortir son téléphone.

La montre LG pèse 63 grammes et peut rester dans un mètre d'eau jusqu'à 30 minutes.

Elle est disponible en pré-commande sur la boutique en ligne Google Play dès ce jeudi dans douze pays --dont les Etats-Unis, la France et le Japon-- avant son lancement en magasin dans 27 pays début juillet.

La Gear Live de Samsung est également disponible en pré-commande.

La montre intelligente de Motorola, la Moto 360, qui sortira d'ici la fin de l'année, sera elle aussi équipée d'un système d'exploitation Android.

Les experts du secteur sont partagés quant au succès de ces montres intelligentes. Certains estiment que les montres connectées sont encore un objet de niche que seule une petite fraction des consommateurs --les plus technophiles-- remplaceront leur smartphone par une smartwatch ces cinq prochaines années. Car pour le moment, aucune de ces montres ne fonctionne comme un smartphone autonome.

Samsung avait lancé l'an dernier sa première montre connectée, la Galaxy Gear, sous Android, timidement reçue par les consommateurs. Sa deuxième version, Gear II, opérant sous son propre système d'exploitation Tizen, a été dévoilée en février.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK