Sammy Mahdi (CD&V): "Il nous faudrait un gouvernement avec une vraie majorité"

CQFD, Ce Qui Fait Débat, en mode grand entretien : 25 minutes quotidiennes avec un spécialiste, pour vous aider à mieux comprendre/vivre la crise du coronavirus, mais aussi pour vous permettre de poser VOS questions (via l’adresse mail cqfdrtbf@rtbf.be). Notre invité, ce mercredi, Sammy Mahdi, député fédéral CD&V.

Les pouvoirs spéciaux vont-ils être prolongés?

On le sait, les pouvoirs spéciaux permettant au gouvernement de prendre des mesures d'urgence sont prévus pour 3 mois renouvelables une fois. L'échéance est fixée au 27 juin. Pour prolonger les pouvoirs spéciaux au-delà de cette date, une nouvelle proposition de loi doit être approuvée. Mais plusieurs partis ont déjàfait savoir qu’ils ne la soutiendraient pas: la N-VA, les socialistes et les écologistes. 

DéFI a lui appelé les partis à respecter les accords conclus le mois dernier, dont l'évaluation qui est prévue après 3 mois et qui dépendra du caractère urgent de la situation à ce moment-là. Mais pour la N-VA, la situation politique ne peut pas durer. Elle rappelle que "même si ce gouvernement a reçu la confiance pour la gestion du coronavirus, il n’est représenté que par 38 des 150 députés".

Les pouvoirs spéciaux garantissent la stabilité

"Tout dépendra de la manière dont va se poursuivre le fonctionnement de ce gouvernement dans sa relation avec le parlement", estime Sammy Mahdi, "ces pouvoirs spéciaux ont été utilisés à plusieurs reprises durant cette première période et d'une bonne manière, car il fallait vraiment accélérer dans plusieurs dossiers [...] Dans d'autres dossiers, on n'a pas eu besoin de passer par ces pouvoirs spéciaux pour avancer. Le parlement n'a pas attendu de voir ce que faisait ce gouvernement pour avancer".

Dix partis soutiennent les pouvoirs spéciaux accordés au gouvernement de Sophie Wilmès. "Ces pouvoirs spéciaux nous garantissent une certaine stabilité", affirme le député CD&V, "mais sera-t-elle encore là sans ces pouvoirs spéciaux et avec un gouvernement minoritaire? Je ne pense pas car ce gouvernement est extrêmement minoritaire".

Relance économique & légitimité démocratique

Alors la fin des pouvoirs spéciaux rimera-t-elle avec la retour de la crise politique? "Pas forcément, tout dépendra du jeu politique auquel jouera chaque faction [...] Il faudrait avoir un gouvernement avec une vraie majorité, si on peut avancer dans cette voie, faisons-le le plus vite possible", répond Sammy Madhi, pour qui on ne pourra s'atteler à la relance économique qu'avec une légitimité démocratique, soit une majorité au parlement.

 

CQFD, Ce Qui Fait Débat, en mode grand entretien : Chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h45 sur La Trois. L’entièreté de l’émission à revoir ci-dessous :