Salah Abdeslam, l'ennemi public numéro 1, travaillait à la Stib de 2009 à 2011

L'appel à témoins.
L'appel à témoins. - © Police

La Stib confirme l'information délivrée par La DH: Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché par les polices européennes et dont on ignore toujours formellement s'il est l'individu arrêté ce lundi matin à Molenbeek, a été ouvrier technique à la Stib de septembre 2009 à janvier 2011. Il était affecté au dépôt de trams de l'avenue de l'Hippodrome à Ixelles. 

"Il a ensuite été licencié en raison de ses absences répétées", indique la porte-parole de la Stib. "Nous ignorons ensuite quel a pu être son parcours professionnelle."

S'agissait-il d'un travailleur radicalisé? "Nous ne disposions d'aucune information à ce sujet", ajoute la porte-parole. "A l'époque, il ne nous a jamais été signalé comme tel."

A noter que son frère Mohammed a été, lui, interpellé lors des perquisitions du weekend à Molenbeek alors que son autre frère, Ibrahim, est pour sa part l'un des kamikazes des attaques de Paris, survenues vendredi soir. Un individu au passé trouble comme la RTBF vous le révélait sur son site Internet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK