Saisies importantes dans plusieurs fabriques de tabac à chicha

Saisies importantes dans plusieurs fabriques de tabac à chicha
Saisies importantes dans plusieurs fabriques de tabac à chicha - © Tous droits réservés

Aujourd’hui, des saisies importantes ont été réalisées par le service d’enquête de l’Administration générale des douanes et accises. Des entrepôts ont été inspectés à Dilbeek, Forest et Lierde. Les saisies mettent en lumière une production illégale peu fréquente : celle de tabac à chicha ou narguilé.

Dans le cadre de cette enquête, cinq personnes ont été privées de liberté dont deux personnes de nationalité palestinienne. Le montant des prises du jour, en termes de tabac pour pipe à eau et de tabac coupé, s’élève à 3 250 000€.

Trois fabriques illégales

Sur chaque site, du tabac et du matériel ont été trouvés. À Dilbeek, les enquêteurs ont découvert une fabrique illégale de tabac pour pipes à eau. Plus de six tonnes de chicha et près de sept tonnes de tabac coupé ont été saisies. La chicha était emballée dans des bocaux de dix kilos. Du matériel et une machine à couper le tabac ont également été trouvés dans l’entrepôt.

Dans la commune bruxelloise de Forest, trois tonnes de chicha ont été saisies. Les enquêteurs ont également saisi des produits nécessaires à la production illégale de tabac pour pipe à eau, les précurseurs du tabac, tels que la mélasse et des arômes.

À Lierde, une tonne de chicha ainsi que les stocks de matières premières ont été confisqués. Il s’agissait notamment de 1,7 tonne de tabac coupé, de cinq conteneurs contenant de la glycérine, de 1,1 tonne de sucre et de bouteilles vides de nicotine.

Pas nouveau, mais pas fréquent

En 2018 déjà, un petit site de production illégale de tabac pour pipe à eau avait été découvert en Belgique. À l’époque, 290 kg de tabac pour pipe à eau ainsi que près de 80 kg de tabac finement haché et diverses machines avaient été saisis. Les quantités saisies, aujourd’hui, sont bien plus importantes.

En 2018 encore, seize sites de production illégale de tabac pour pipe à eau avaient été démantelés dans plusieurs pays européens (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Suède et France). L’année dernière, huit sites de production illégale de tabac pour pipe à eau répartis entre l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède et l’Italie ont été découverts dans l’Union européenne.

La saisie d'aujourd'hui confirme, une fois de plus, que la production de produits illicites ne s'est pas arrêtée pendant la crise du Coronavirus et la mise en place du confinement. Le travail des douanes, non plus.