Saint-Josse: retour de l'uniforme au Lycée Guy Cudell

Saint-Josse: retour de l’uniforme au Lycée Guy Cudell
2 images
Saint-Josse: retour de l’uniforme au Lycée Guy Cudell - © Tous droits réservés

En juin dernier, la Commune de Saint-Josse annonçait qu’elle imposerait le port de l’uniforme au Lycée Guy cudell. Ce point dans le projet de nouveau règlement d’ordre intérieur avait suscité remous et colère, tant de la part des élèves que des enseignants.

Ces dernières années, le Lycée Guy Cudell avait rencontré quelques problèmes : discipline, opacité dans l'engagement des enseignants...

 

Le non-respect du code vestimentaire, tel qu’il était décrit, rentre désormais dans le chapitre des motifs d’exclusion. Pour le syndicat, imposer l'uniforme et un règlement plus strict, était injustifié. Ce même syndicat s'interrogeait sur les motivations réelles de l'autorité de tutelle. Par peur de représailles, la plupart des professeurs avaient gardé le silence tout en condamnant discrètement le projet et le manque de concertation.

La rentrée a eu lieu, voilà trois semaines.

3 semaines après la rentrée scolaire, quelle est l'ambiance au lycée Guy Cudell à Saint Josse? Valérie Denayer, permanente CGSP, explique comment la situation a évolué dans l'école depuis la rentrée : " Je crois que l’échevin s’est un peu détendu, première chose. Malheureusement, la manière dont se dress-code a été installé a été un petit peu autoritaire et sans concertation –ce qu’on regrette vraiment-. Maintenant, les effets semblent être favorables. En tout cas, pas de perte d’emplois, de ce que j’ai appris. Pour le reste, au niveau administratif et au niveau de la carrière des agents, il y a de gros efforts qui ont été faits par le pouvoir organisateur pour essayer de régulariser certaines situations. Par contre, il reste des problèmes relationnels entre certains enseignants ou entre certains enseignants et la direction."

Il n’y a finalement pas eu de révolte d’élèves. On note même une augmentation d’élèves.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK