Sa nouvelle Renault consomme plus que prévu, il porte plainte

Les tests de consommation des voitures sont tous réalisés dans les mêmes conditions
Les tests de consommation des voitures sont tous réalisés dans les mêmes conditions - © RTBF

Un conducteur mécontent a décidé d'attaquer Renault en justice pour promesse non tenue. Le constructeur automobile vante la faible consommation d'un grand Scénic pourtant le véhicule acheté par le plaignant s'est montré bien gourmand en carburant. Bien plus qu'annoncé en tout cas.

La publicité annonçait une consommation de 4,5 litres au 100 mais en réalité sa voiture consomme un peu plus de sept litres. Voilà ce qu'affirme un automobiliste flamand qui attaque Renault en justice pour publicité mensongère.

Comment sont calculées les consommations annoncées et peut-on s'y fier ? Les tests sont effectués en laboratoire dans des conditions optimales, bien loin de la réalité sur les routes. Mais c'est le même test qui est effectué pour toutes les marques.

"C’est le même test pour chaque voiture et il y a un accord entre tous les constructeurs européens pour que chaque voiture passe les mêmes tests". Est-ce-que ça veut dire que les choses qui sont annoncés sont 100% fidèles à la réalité ? La réponse est ‘non’ ", explique Christophe Dubon, le porte-parole de la Febiac. Mais comme toutes les voitures ont passé les mêmes tests, les chiffres permettent d’offrir une base de comparaison objective entre chaque véhicule.

Nouveau test plus fiable prévu en 2017

La consommation varie beaucoup en fonction du mode de conduite, de l'utilisation ou non d'un GPS ou d'air conditionné, de la pression des pneus et du fait que l'on roule en ville ou sur autoroute.

L'automobiliste qui porte plainte désire conserver l'anonymat mais ses chances d'aboutir semblent faibles, car lorsqu'on regarde le site de Renault, on voit en petit en bas que la consommation du Grand Scenic peut aller jusqu'à 7,7 litres. Ce même chiffre est également annoncé sur les différents sites de magazines automobiles même si cela n'empêche pas d'autres automobilistes de se plaindre dans les forums de cette surconsommation.

Reste que le test actuel date des années ‘70 et n'est plus vraiment fiable, un nouveau devrait faire son apparition d'ici 2017. Les constructeurs l'annoncent plus proche de la réalité, même si le mode de conduite restera déterminant.

Dominique Dussein avec Grégoire Ryckmans

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK