Routes wallonnes: la pluie a précédé la neige et a perturbé les épandages

Routes wallonnes : la pluie a précédé la neige et a retardé les épandages
Routes wallonnes : la pluie a précédé la neige et a retardé les épandages - © Tous droits réservés

Les automobilistes du Hainaut et du Brabant Wallon ont dû "affronter" de nouvelles précipitations neigeuses samedi matin. La circulation était difficile avec, comme souvent dans ces cas-là, des questions qui sont revenues sur les lèvres des conducteurs : "Pourquoi les routes ne sont-elles pas dégagées ?" et "Où en est-on avec les épandages ?", avec une impression de chaos et d’inefficacité qui se dégage.


►►► A lire aussi: Pourquoi le camion d'épandage n'est-il pas passé dans ma rue? Qui doit déneiger le trottoir?


La pluie a précédé la neige : épandages préventifs inefficaces

Contacté, le SPW, le Service Public de Wallonie se défend de négligence. "Nous sommes en vigilance renforcée. Le SPW est en service d’hiver du 15 octobre au 15 avril. Le personnel est opérationnel. Les températures actuelles étant entre 0°C et -1°C, les épandages sont prévus , explique Laurence Zanchetta, la porte-parole du SPW.

Ce que confirme Paul Dewil, le directeur du Centre régional de crise de Wallonie.  Des épandages préventifs ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi mais ils ont perdu en efficacité à cause des caprices de la météo : "Les épandages préventifs ont bien eu lieu hier soir et en début de nuit. Ce qui était prévu par la météo, c'était d'avoir éventuellement d'abord de la neige qui allait être suivie de pluie, avec une remontée des températures. Ce qu'il s'est passé, c'est l'inverse. Il a d'abord plu de manière abondante. Cela a enlevé le sel des routes. Quand il s'est mis à neiger, il n'y avait plus beaucoup de sel sur les routes".  

Ce samedi matin, les épandeuses sont ressorties lorsque la neige est arrivée :"Il a fallu attendre que la pluie commence à se transformer en neige pour entamer les opérations d’épandage de sel", explique Laurence Zanchetta, la porte-parole du SPW, Service public de Wallonie. 

Il faut du temps pour que le sel agisse

Ensuite, explique Laurence Zanchetta, le sel n’agit pas  tout de suite : "Le sel prend du temps pour être efficace. C’est l’action mécanique des pneus sur le sel qui permet à celui-ci d’agir. S’il n’y a pas assez de trafic, comme c’est le cas le samedi, cela prend plus de temps".

La porte-parole du SPW se veut rassurante : "Il n’y a pas de verglas sur la route. Sous la neige, les routes ne sont donc pas glissantes. Ce n’est que la neige qui gêne la circulation".  C’est dans le Hainaut et dans le Brabant Wallon que la situation est la plus délicate. La neige devrait remonter vers Bruxelles et la Flandre. L’Est du pays devrait être épargné. Le Centre régional de crise de Wallonie se veut cependant prudent, explique à la mi-journée, son directeur Paul Dewil : "La situation est actuellement sous contrôle mais on est dans des conditions hivernales quasi partout. On annonce encore quelques averses de neige cet après-midi sur l'ensemble du territoire wallon". 

La Cellule d'Action routière se réunit ce midi et se réunira encore samedi après-midi pour évaluer la situation.


►►► A lire aussi: Des vols retardés à Charleroi et à Bruxelles


En attendant que la neige fonde ou soit dégagées des routes, le SPW recommande d’adapter sa vitesse, de rouler le pied léger ou, si c’est possible, de rester chez soi.

La porte-parole du SPW ajoute : "C’est l’hiver, il neige et la Wallonie n’est pas équipée pour empêcher la neige de tomber sur les routes !".  Qui sait, peut-être un jour !  En attendant, patience et prudence !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK