Roumanie: quatre anciens ministres visés dans le dossier KazMunaiGaz

Roumanie: quatre anciens ministres visés dans le dossier KazMunaiGaz
Roumanie: quatre anciens ministres visés dans le dossier KazMunaiGaz - © RomPetrol

Quatre anciens ministres roumains sont visés par une enquête pour fraude qui a déjà abouti à la mise sous séquestre d'une raffinerie détenue en Roumanie par le groupe kazakh KazMunaiGaz, ont indiqué mardi les procureurs.

Ces anciens titulaires aux Finances et à l'Economie entre 2003 et 2005 sont notamment accusés d'avoir émis des décrets qui ont permis au groupe roumain Rompetrol d'être exonéré du remboursement d'une dette de 603 millions de dollars envers l'Etat, a précisé le parquet chargé de la lutte contre la criminalité organisée (DIICOT).

Les procureurs avaient annoncé début mai avoir placé sous séquestre la raffinerie de Petromidia (est) et lancé des poursuites contre 14 personnes, accusées d'évasion fiscale, blanchiment et fraude. Le groupe kazakh, qui avait racheté Rompetrol et Petromidia en 2007, a pour sa part été déclaré "partie civilement responsable" dans cette enquête ouverte en 2006.

Bucarest exige le remboursement de cette dette remontant à l'année 2001.

Azamat Zhangulov, vice-président de KazMunaiGaz, avait assuré à la presse il y a deux semaines que le groupe "n'était pas au courant", lors de son implantation dans ce pays, d'un différend entre Rompetrol et l'Etat roumain. "Nous sommes des victimes collatérales dans cette affaire", avait-il déclaré, précisant que le groupe poursuivrait ses activités en Roumanie malgré le séquestre.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK