Roumanie: début du très important festival de théâtre de Sibiu

Sibiu, capitale culturelle européenne 2007
Sibiu, capitale culturelle européenne 2007 - © ROBERT GHEMENT (archives EPA)

Le festival international de théâtre de Sibiu, un des plus importants en Europe, s'est ouvert vendredi pour une 18e édition marquée par une forte présence japonaise, des spectacles sur les places médiévales de cette ville de Transylvanie et des créations de toute l'Europe. Un Belge y est présent.

"Le Japon a des relations très étroites avec le festival de théâtre de Sibiu. Cette année, il y a trois compagnies qui s'inspirent du folklore de la région touchée par le séisme et le tsunami", avait déclaré l'ambassadeur du Japon en Roumanie Natsuo Amemiya au cours d'une conférence de presse.

Outre la présence des compagnies nippones Dazzle, Yamanote Jijosha et Yukio Suzuki Company, le festival accueille un atelier sur l'esthétique et les techniques du théâtre traditionnel japonais utilisées dans les spectacles contemporains.

Près de 70 personnalités du monde de la culture au Japon seront présentes au festival pour acheter des productions de Roumanie, a précisé son directeur, Constantin Chiriac.

Des oeuvres européennes importantes dont "Le chagrin des ogres" mis en scène par le Belge Fabrice Murgia, "First love playback" réalisé par le Grec Emmanouil Koutsourelis et "Le mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux" du metteur en scène Jean-Luc Paliès seront présentées sur la scène du festival.

Des compagnies des Etats-Unis, de Pologne, d'Israël, des Pays-Bas et d'Italie sont également à l'affiche.

Les places de la ville accueilleront en outre des spectacles organisés pour attirer des gens qui ne sont jamais venus au théâtre.

"C'est incroyable, ça marche. De nombreux habitants de Sibiu qui n'allaient jamais au théâtre ont commencé à aller à des représentations toute l'année", s'est enthousiasmé Constantin Chiriac.

Cette année, l'ancienne capitale culturelle européenne accueille troupes de théâtre et spectateurs sous le thème "Communautés". Et ce jusqu'au 5 juin.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK