Roby, gérant d'un refuge à 1700 mètres d'altitude: "Vivre de sa passion, c'est fantastique"

Il y a 40 ans, Roby Boulard, un passionné de montagne, décide de reprendre le refuge Willy Jervis détruit par les flammes dans les années 70. Situé dans les Alpes italiennes, ce refuge est le premier du genre à ouvrir toute l’année dans la région du Piémont. Ici, pas de remontée mécanique, pas de piste de ski mais un site à 1700 mètres d’altitude qui fait le bonheur des randonneurs et des grimpeurs.

90% de mes clients sont des Belges

Guide de haute montagne, Roby a développé un partenariat avec un autre guide, le Belge Jean de Macar. Aujourd’hui sa clientèle se compose donc essentiellement de Belges à qui il propose principalement des stages d’escalade : « Sans les Belges, on ne garderait pas le refuge ouvert tout l’hiver », nous explique-t-il. Certains Belges sont devenus des habitués du refuge : « On l’appelle oncle Roby », nous confie Gaëtan, l’un de ses clients. « Ici, on se sent vraiment comme chez nous ».

Si demain je me retrouve millionnaire, je n’arrêterais pas de faire ce métier

Père de deux enfants, Roby a parfois eu des difficultés à combiner sa vie de famille avec ce métier : « Mon ex-femme me disait, quand tu es à la maison, on aimerait bien que ta tête aussi soit à la maison et pas ailleurs ». Car Roby a toujours la tête dans les montagnes. Mais ses deux enfants ont toujours soutenu son choix de carrière. Pour son fils Lorenzo, Roby a su leur montrer qu’il est possible de faire de sa passion son métier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK