Retours de zones rouges : une antenne de tests coronavirus ouvre à l'aéroport de Charleroi

Après les vacances, la quarantaine ! Tous ceux qui reviennent d’une destination située en zone rouge doivent désormais non seulement respecter cette quarantaine mais aussi se soumettre à un test PCR le jour de leur retour et à un deuxième test sept jours plus tard.

Pour faciliter le retour des passagers, une antenne de test Covid-19 a ouvert ce matin au sein même de l’aéroport de Charleroi. Sur le millier de passagers arrivés dimanche matin à l'aéroport de Charleroi, quelque 200 ont subi le test sur base volontaire.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Le centre de testing aéroportuaire est destiné aux passagers. Inutile donc de faire le déplacement jusqu’à l’aéroport de Charleroi si vous voulez vous faire tester alors que vous n’êtes pas revenu de voyage.

Reportage du samedi 2 janvier :

Votre valise à peine récupérée, vous pouvez donc désormais vous faire tester au sein même de l’aéroport de Charleroi. Laurent Blanchart, porte-parole de l’aéroport entend faciliter la vie des passagers : "C’est un service supplémentaire. C’est plus facile pour les voyageurs de faire le test automatiquement et de pouvoir rentrer chez eux se mettre en quarantaine". Les voyageurs recevront chez eux les résultats dans les 48 à 72 heures.


A lire aussi : Coronavirus : les huit centres de test de la Région bruxelloise désormais ouverts tout le week-end


Comme à l’aéroport de Liège et à la gare du midi, à Bruxelles, ces tests sont assurés par les équipes de la Croix-Rouge. 750 tests pourront être réalisés par jour à Charleroi, selon Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge. Et ce, de 6 heures du matin à minuit (selon les horaires d’arrivée des vols).

Communication "peut mieux faire"

Quelques couacs sont cependant mentionnés, mais en ce qui concerne la communication. Aucun agent ne guide les passagers depuis le hall d’arrivée jusqu’au centre de testing. Le fléchage est aussi écrit en très petit. Les personnes rentrant de voyage ne sont donc toujours au courant qu’ils peuvent se faire tester au sein même de l'aéroport. Les responsables comptent organiser la communication d'une façon plus adéquate dès demain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK