Retour à l'heure d'hiver ce dimanche 30 octobre 2016

Retour à l'heure d'hiver ce dimanche 30 octobre 2016
4 images
Retour à l'heure d'hiver ce dimanche 30 octobre 2016 - © GEORGES GOBET - AFP

Le prochain changement d'heure, c'est pour bientôt : dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2016, nous repasserons à notre heure d'hiver en Belgique et dans toute l'Europe occidentale, à savoir GMT+1.

A 3 heures du matin, il sera 2 heures : on dort donc une heure de plus (ou on fait ce qu'on veut une heure de plus), et il faut bien reculer les aiguilles de sa montre ("En mArs, on Avance, en octobRE, on REcule"...) en ce dernier dimanche d'octobre.

Notez déjà les prochains changements d'heure : 

Changement d'heure 2017 dimanche 26 mars à 2 heures dimanche 29 octobre à 3 heures
Changement d'heure 2018 dimanche 25 mars à 2 heures dimanche 28 octobre à 3 heures
Changement d'heure 2019 dimanche 31 mars à 2 heures dimanche 27 octobre à 3 heures
Changement d'heure 2020 dimanche 29 mars à 2 heures dimanche 25 octobre à 3 heures

Nous pourrons donc dormir une heure de plus, ça c'est la bonne nouvelle. Par contre, la nuit tombera plus tôt, d'autant plus tôt que les journées raccourcissent... L'équinoxe d'automne est déjà passé et on se dirige vers le solstice d'hiver, le 21 décembre, moment de l'année où les jours sont les plus courts de l'année.

L'heure d'hiver est pourtant l'heure naturelle pour l'Europe de l'ouest, contrairement à l'heure d'été, qui correspond au fuseau voisin, à l'est. Géographiquement, la Belgique devrait appartenir au même fuseau horaire que la Grande-Bretagne, et être à l'heure de Greenwich, GMT. Mais pour des raisons historiques et pratiques, toute l'Europe occidentale à l'exception du Portugal appartient au fuseau correspondant à l'Europe centrale, GMT+1, qu'on pourrait qualifier d'"heure de Berlin".

Autrement, dit, pendant les 7 mois d'heures d'été, nous vivons en Belgique à l'heure d'Athènes ou de Kiev... Et dimanche 30 octobre nous reviendrons à l'heure de l'Europe centrale.

Les passages aux heures d'été et d'hiver sont réglementés par la législation belge et européenne

Il s’agit en fait d’économiser de l’énergie. Après la crise pétrolière de 1973, la France a décidé, à la suite des îles britanniques, d’adapter ses politiques énergétiques. Dès 1976, elle a commencé à appliquer l’heure d’été afin de profiter plus longtemps de la lumière du jour le soir. En 1977, la Belgique a suivi le mouvement.

L’aspect "économie d’énergie" est souvent décrié. Le réel bénéfice économique de cette pratique n’est pas prouvé, et pas mal de gens se plaignent des désagréments dus à l’adaptation à un nouvel horaire.

A noter que tous les pays du monde n'ont pas adopté le système du changement d'heure. Le Venezuela, le Népal, l’Arabie Saoudite et la plupart des pays de l’Afrique centrale, proches de l’équateur, n'ont jamais touché à leur horloge car il n'y a pas vraiment d'intérêt énergétique. L'Arizona a réussi à obtenir une dérogation du changement d’heure pour des raisons énergétiques : à cause des températures caniculaires en été, l’heure de luminosité gagnée en soirée coûterait trop cher en climatisation. Certains y ont aussi renoncé comme la Russie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK