Retards sur une grande partie du réseau ferroviaire

RTBF
RTBF - © RTBF

Le trafic ferroviaire est encore perturbé ce mercredi matin, à la suite de l'accident de Buizingen mais aussi à cause de l'opération escargot décidée par les conducteurs du dépôt de Mons et qui pourrait être suivie par d'autres dépôts.

Les conducteurs de trains menaient mercredi matin une opération escargot sur la ligne Mons-Bruxelles. Les trains circulent à 60 km/h sur cet axe, engendrant des retards sur l'horaire habituel, indique le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, Infrabel.

En outre, à Braine-le-Comte, sept conducteurs de trains se sont déclarés malades, ce qui provoque aussi des retards sur la ligne Braine-le-Comte-Bruxelles.

Mardi, les conducteurs et accompagnateurs de train avaient entamé un mouvement de grève spontanée après le décès d'un de leurs collègues dans la catastrophe ferroviaire de Buizingen.

Par ailleurs, les liaisons ferroviaires entre Bruxelles et Ottignies enregistraient mercredi matin des retards de 10 à 15 minutes en raison de l'effondrement d'un talus à hauteur de Genval.

Enfin, le trafic des trains à Hal était rouvert depuis ce mercredi matin, mais seulement pour les lignes Mouscron-Schaerbeek et Quévy-Brussels Airport. Cette dernière ligne est toutefois limitée à la  gare de Schaerbeek. A titre exceptionnel, ces deux liaisons ferroviaires s'arrêteront en gare de Hal.

Six Thalys sont prévus entre Bruxelles et Paris. Les  TGV entre Amsterdam et Bruxelles rouleront tous mais ils sont déviés. Il faut donc s'attendre à du retard.

Par contre le trafic Eurostar est toujours interrompu.

 

Pour plus d'information: railtime

 

RTBF et Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK