Restructuration chez Lunch Garden : quelques restaurants n'ont pas ouvert ce vendredi

Restructuration chez Lunch Garden : quelques restaurants n’ont pas ouvert ce vendredi
Restructuration chez Lunch Garden : quelques restaurants n’ont pas ouvert ce vendredi - © ERIC LALMAND - BELGA

Quelques restaurants Lunch Garden n’avaient pas ouvert vendredi matin à 9h00 en raison d’une action menée par le SETCa. Le syndicat socialiste souhaite prendre le temps d’informer le personnel concernant le plan de restructuration annoncé par la direction mardi. Plusieurs restaurants étaient concernés par cette fermeture dont ceux de Bierges, Jambes et certains de la région liégeoise, a précisé le SETCa.

"Ce n’est pas une action musclée, mais une stratégie d’information", explique Stéphane Piron, secrétaire national SETCa. "Nous ne souhaitons pas avancer dans la précipitation et voulons disposer d’une vue claire de la situation financière. Nous refusons le carcan imposé par la direction."

Suppression de 138 postes maximum

Lunch Garden a l’intention de réduire une partie de ses effectifs, avec la suppression de 138 postes au maximum sur environ 1100 travailleurs en 2019. Ce plan, annoncé mardi lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, sera mis en place l’année prochaine. Cette intervention est nécessaire afin de consolider la situation future de la chaîne, selon la direction.

Les actionnaires ont fragilisé la société

Le syndicat socialiste s’interroge précisément sur un prêt de 77 millions d’euros pris par l’entreprise pour se renflouer. "Les actionnaires ont fragilisé la société", considère Eddy Moortgat, délégué SETCa. "Ils ont gardé 37 millions pour eux mais que sont devenus les 40 restants ?"

Le délégué ajoute que la direction souhaite aussi, outre les licenciements annoncés, revoir les conditions de travail, augmenter la flexibilité et fermer l’un ou l’autre restaurant peu rentable. "Il y a encore des licenciements camouflés. Pour moi, Lunch Garden est en faillite virtuelle", commente-t-il vendredi matin devant le restaurant de Bierges où une dizaine de militants étaient rassemblés. La chaîne dispose de 75 restaurants en Belgique.


►►► Lire aussi : 138 emplois menacés chez Lunch Garden


Un nouveau conseil d’entreprise était prévu vendredi mais le syndicat socialiste n’y participait pas, entendant d’abord informer les travailleurs. Le SETCa prendra par contre part au prochain CE prévu mardi.

Reportage de notre journal télévisé du 6 octobre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK