Repeindre son gazon en vert: "Plus un caprice qu'une nécessité"

Des pelouses roussies, brûlées par des températures caniculaires, c'est le constat que font beaucoup de Belges. Si certains s'en accomodent, d'autres ont trouvé la solution: la repeindre. 

"Mon jardin est vert comme s'il avait plu durant trois semaines. Je suis très étonné", réagit Bruno van Sitejan en découvrant son gazon repeint.

Pourtant, quand son jardinier lui propose cette solution, il n'y croit pas : "Je pensais à une blague. Je n'avais jamais entendu parler de ça".

Un colorant inoffensif à base d'algues

Si l'idée parait cocasse, elle pose tout de même des questions sanitaire et écologique. Thierry Smith, peintre en herbe rassure : "Le colorant que l'on diffuse est une substance entièrement naturelle à base d'algues. On pourrait presque la boire. Il n'y a aucun risque pour les enfants, les familles et les sportifs qui profiteront de ces pelouses par la suite". La dose de colorant diluée dans dix litres d'eau se compose de 80 à 90% d'eau, d'algues pour 10 à 15%, de moins de 5% d'acrylique et de titane pour moins d'1%.  

Le professionnel, peintre en pelouse, utilise un pulvérisateur pour disperser le colorant mélangé à l'eau. Après, "le produit pénètre la plante qui l'absorbe. Cela permet aux pigments verts de rester entre cinq et six semaines dans le végétal".

75 cents le mètre carré

Il faudra débourser près de 75 cents par mètre carré pour profiter de ce résultat qualifié de "miraculeux" par Bruno van Sitejan qui concède: "rendre son aspect vert à mon jardin n'était pas d'une véritable nécessité. Il s'agit plus d'un caprice". Pour ceux ne voulant pas céder à cette envie, il faudra attendre la prochaine pluie, prévue ce jeudi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK