Réouverture de Doel 3 et Tihange 2 "prématurée", juge Jan Jambon

"L'avenir des réacteurs est entre les mains de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) qui a encore un certain nombre d'interrogations sur les tests d'Electrabel et qui doit encore se prononcer sur la méthodologie de l'entreprise. En d'autres mots, il y a encore beaucoup de phases. La communication de GDF Suez est prématurée et n'est pas basée sur les faits", a réagi le ministre en réponse au député Kristof Calvo (Groen). "C'est l'AFCN qui doit décider à Bruxelles, pas GDF Suez à Paris", avait indiqué Kristof Calvo. Ce dernier a souligné que de nombreux experts internationaux s'interrogeaient sur le niveau de sécurité des deux réacteurs. En cas de doute, il serait plus sage de les fermer, avait-il précisé.

Actuellement, les réacteurs de Doel 3, Doel 4 et Tihange 2 sont à l'arrêt et causent des inquiétudes quant à une éventuelle pénurie d'électricité durant l'hiver. En octobre dernier, Gérard Mestrallet, patron de GDF Suez, avait déjà indiqué que le groupe souhaitait relancer Doel 4 d'ici la fin de l'année.

Doel 4 avait été mis à l'arrêt en août dernier en raison d'une fuite d'huile. Les deux autres réacteurs, Tihange 2 et Doel 3, sont à l'arrêt depuis mars dernier en raison de microfissures présentes dans leur cuve. Dans une communication diffusée sur son site de déclaration de transparence, GDF Suez indique que les réacteurs Doel 3 et Tihange 2 seront relancés le 1er avril 2015, sous réserve de l'approbation de l'AFCN.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK