Rentrée des classes : 150 enseignants absents pour cause de Covid dans le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE)

Des milliers d’enfants, d’adolescents et d’enseignants ont repris le chemin de l’école ce mardi matin. Une rentrée dans un contexte particulier, sur fond d’épidémie de Covid-19.

Julien Nicaise, administrateur général du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE, ex-Etat, qui emploie quelque 30.000 personnes), se dit "plutôt rassuré" au soir du 1er septembre.

"Nous avons à ce stade-ci 150 enseignants absents pour cause de Covid. Soit parce qu’ils sont malades, parce qu’ils reviennent d’une zone rouge ou parce qu’ils sont des personnes à risque", détaille-t-il au micro de la RTBF.

"Il faut qu’on soit vigilants"

Selon Julien Nicaise, "ça a un peu compliqué certains remplacements qu’on a dû faire à la dernière minute. Ça reste très relatif. À ce stade-ci, on peut dire que le Covid n’a pas provoqué de catastrophe à ce niveau-là".

Il n’empêche, poursuit l’administrateur général de WBE, si "la situation est sous contrôle […], il faut qu’on soit vigilants". Notamment du côté des élèves.

"On a quelques doutes pour certaines familles de milieu plus précarisé. On a vu ceux qui avaient eu du mal à revenir à l’école en mai et juin dernier. Donc on va être très attentif pour réduire ce phénomène", conclut Julien Nicaise

Immersion dans une salle des professeurs à Châtelet (Hainaut) dans notre 19h30:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK